Le Nouvel Automobiliste

Lexus ES 2018 : premières photos de la remplaçante de la GS

Le salon de Genève étant maintenant passé, les projecteurs sont braqués sur le salon de Pékin, dont l’ouverture est prévue la semaine prochaine. Là-bas, Lexus y dévoilera sa nouvelle ES 2018. Et si sa présentation aura lieu en Chine, cette grande berline initialement vendue seulement aux Etats-Unis aura bien des ambitions internationales, et notamment européennes.

Lexus ES 2018 : la remplaçante de la GS en Europe

ES : dans l’alphabet Lexus, ce patronyme n’est pas forcément connu des consommateurs européens, bien que la Lexus ES existe depuis 1989, soit aussi longtemps que la création de la marque ! Mais à l’exception de son actuelle génération (la sixième), commercialisée en Chine et aux Etats-Unis, l’ES n’a jamais traversé l’Atlantique. Un élément qui est sur le point de changer : le nouvel opus, présenté officiellement la semaine prochaine à Pékin, connaîtra une carrière internationale. Et donc aussi européenne.

La nouvelle ES viendra s’inscrire dans le segment E, c’est-à-dire celui des berlines de 4,90 – 5 m (Audi A6, Mercedes Classe E, BMW Série 5, Volvo S90…), là où l’actuelle était plutôt à cheval sur les segments D et E, en termes de taille comme de prestations. De ce fait, elle remplacera en Europe la GS, aux ventes très confidentielles (la faute, entre autres, aux faibles nouveautés apportées au modèle actuel au cours de sa carrière – débutée en 2011, et à la prolifération des SUV).

Lexus ES 2018 : un concentré de style Lexus

Comme à l’accoutumée, l’ES 2018 profitera d’un style extérieur bien Lexus. Dans la lignée des derniers modèles de la marque, notamment la LS et le nouveau SUV compact UX, la Lexus ES 2018 arborera fièrement une calandre « en trapèze » et des phares biseautés. Globalement, les lignes très démonstratives la différencieront de ses homologues allemandes, avec un style savamment japonais.

L’intérieur devrait être proche, dans son dessin, de celui de la dernière LS (voir photos ci-dessous).

L’intérieur la Lexus LS, ici en version F-Sport.

Lexus ES 2018 : quand une traction remplace une propulsion

Côté technique, si nous ne savons pas quels moteurs équiperont cette nouvelle Lexus ES 2018 (même si nous nous doutons qu’il y aura de l’hybride, et peut-être même que de l’hybride en Europe), nous savons néanmoins qu’elle sera, à l’image des anciennes ES, une traction à moteur transversal. Là où la Lexus GS était une berline « à l’ancienne », propulsion et à moteur longitudinal. Cela est notamment du au fait que la nouvelle ES partage sa base technique avec celle de la Toyota Camry.

Ci-dessus : la Lexus GS, que l’ES va donc remplacer en Europe. Retrouvez-en notre essai ici.

Il conviendra néanmoins d’attendre la présentation officielle, la semaine prochaine, pour prendre connaissance de tous les éléments constitutifs de cette Lexus ES 2018. En attendant, retrouvez ci-dessous le teaser vidéo diffusé par Lexus :



Sources : Lexus, Youtube.