Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

Les Volvo électriques pour 2019

Volvo, le constructeur suédois en pleine renaissance depuis la reprise par Geely, continue sereinement son développement et le redéploiement de sa gamme qui se fera aussi bien en thermique, qu’en hybride ou en tout électrique.

C’est Mats Anderson, le responsable dans le groupe des systèmes de propulsion électrique qui a annoncé cela lors d’une conférence sur les véhicules hybrides et électriques à San Diego et dont les propos ont été rapportés dans les colonnes du site Green Car Congress.

Les nouvelles plateformes SPA (xc90 et S90-V90) ou CMA (futur XC40) ont en effet été conçues dès l’origine pour pouvoir accueillir de manière optimale des systèmes de propulsion hybrides. Actuellement la marque propose dans ce domaine le T8 Twin Engine en quatre roues motrices mais dès 2018 un nouveau système reposant sur des 3 cylindres et une transmission seulement aux roues avant apparaitra. Un groupe motopropulseur qui devrait logiquement s’avérer plus accessibles financièrement. Ces véhicules PHEV offriront une cinquantaine de kilomètre d’autonomie en tout électrique. Suivra également un système d’hybridation douce sur les moteurs essence et diesel.

Mais Volvo développe également une plateforme entièrement dédiée à l’électrique et baptisée MEP pour Modular Electrification Platform. Elle sera dès 2019 prête à proposer des véhicules offrant une puissance comprise entre 100 à 450 kW (de 136 à 612 ch) avec des batteries de 100kW/h, comme chez Tesla, pour une autonomie similaire au constructeur californien, soit environ 500 km. On ne sait en revanche pas encore quelle sera la taille du premier modèle de ce type.

Quoi qu’il en soit les ambitions de Volvo sont très importantes puisque le constructeur vise le million de véhicules électriques sur la route d’ici 2025 et semble bien décidé à atteindre ce chiffre coûte que coûte. Une politique qui plus est définitive et « sans retour » si l’on en croit Mats Anderson qui a par ailleurs affirmé que Volvo était engagé dans cette voie et qu’il n’y avait désormais plus moyen de revenir en arrière.

A suivre donc.

Via Green Car Congress, Volvo