Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

Les 24 Heures du Mans en images : autour de la course

Aux 24 Heures du Mans, il n’y a pas que la course, il y a aussi les à-côtés, avec de nombreuses attractions et animations disséminées autour du circuit permettant au public de découvrir de nouveaux modèles, faire ses achats ou encore s’engager dans l’armée… Voici donc un petit tour d’horizon des activités et expositions qui agrémentaient cette 85ème édition de la course.

Le Mans n’est décidément pas une course comme les autres. Une Aston Martin DB5 garée sur un terrain de camping ? Normal. Des parkings remplis de supercars ? Classique. Des anglais venant par la route en Ultima GTR ? Pas de problème ! Les abords du circuit sont tous les ans l’occasion de découvrir tout un tas de choses intéressantes, avec toujours un lien plus ou moins éloigné avec l’automobile en général.

Les constructeurs présents en course profitent généralement du « village » pour présenter leurs nouveautés. Nous pouvions ainsi découvrir cette année l’Alpine A110, la BMW M4 CS, la Ford GT ou encore une supercar inédite exposée devant l’hospitalité Michelin : la Boreas, une espagnole de 1000 chevaux dont on ne sait pas grand chose, si ce n’est qu’elle ne sera produite qu’à 12 exemplaires. Celui exposé ici n’était qu’une maquette, mais la version « de série » devrait lui être fidèle. Supercar toujours avec la Ford GT que l’on a pu approcher de très très près et en profiter pour découvrir son intérieur … noir, très noir (et un peu sale aussi pour le coup, mais elle ça prouve qu’elle roule au moins) !

Du côté de chez Toyota, la Yaris et ses déclinaisons sportives était à l’honneur aux côtés de la TS050, sur laquelle on pouvait adonner à un concours de changement de roues. Divers simulateurs de pilotage étaient également présents, dont un monté sur une « vraie » GT86.

Porsche exposait ses 911 RSR 2017, au diffuseur arrière démesuré, ainsi que plusieurs exemplaires de 919, dont un réalisé (à moitié) en Lego ! 375 000 briques et 6 semaines de travail ont été nécessaires à sa construction.

Nous avons également pu rencontrer Les Galapiats, une association permettant à des enfants de 10 à 16 ans de réaliser de A à Z (carrosserie, châssis, soudure, …) de véritables voitures au look spectaculaire. Les dernières en date ressemblent comme deux gouttes d’eau à de vrais protos du Mans, à l’échelle près … et au moteur, celui monté ici étant un modeste bloc de Yaris ! Celle de l’année dernière, aux couleurs de Toyota, est même une hybride, comme son illustre modèle LMP1. Les enfants peuvent ensuite conduire leurs réalisation, le but final n’étant pas de faire la course mais bien d’apprendre la conduite (mais en se faisant tout de même un peu plaisir, ça va de soi). Créée en 1964, cette association est unique au monde.

Assez parlé, place aux photos :

Voilà, c’était notre dernière galerie consacrée aux 24 Heures du Mans, rendez-vous l’année prochaine !

Crédits images : Romain Bresadola Le Nouvel Automobiliste