Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

Les 24 heures du Mans : 1ère incursion aux côtés de Toyota

Le Mans, cette course mythique faisant partie du championnat du monde d’endurance (WEC pour les intimes), est avant tout une étape importante pour les constructeurs présents, car elle permet de doubler ses points au championnat en cas de victoire et potentiellement d’être le grand vainqueur à la fin de la saison. Mais alors, qu’est ce qui rend les 24 heures du Mans si spéciales ? Toyota nous a invités à suivre l’événement en direct afin de mieux comprendre. Suivez le guide !

Avant de vous rendre aux 24 heures du Mans, il vous faut savoir / prévoir certains choses. L’événement suscite un tel engouement (spécialement chez nos amis Anglais) que toute l’hôtellerie affiche complet des mois avant (mais vous pourrez toujours dormir à la belle étoile ou sous une tente), et se rendre le jour J de la course vous assurera des bouchons monumentaux sur la route. Vous voici prévenus !

Une fois sur place, un bruit mécanique, lourd et grisant vient envahir vos oreilles et impossible de ne pas esquisser un sourire de satisfaction. Pas de doute, nous sommes bien au bon endroit ! Toutefois, avant d’atteindre l’hospitalité Toyota (bâtiment depuis lequel on peut observer la piste au niveau du virage Ford, bien à l’abri), il nous faut montrer patte blanche à plusieurs reprises, la sécurité étant renforcée (apparemment) cette année.

24h du Mans 2016 - Equipe de jour

And, here we go !

Ça y est, nous pouvons prendre nos marques et il ne nous reste plus qu’à attendre patiemment le début de la course (les qualifications ayant eu lieu quelques jours auparavant, les positions des concurrents ont déjà été définies). La TV annonce entre temps que Mr Brad Pitt agitera le drapeau pour lancer la course, rien que ça ! Mais avant, le directeur du circuit recevra le drapeau Français des mains de l’armée, symbolisant la passation de pouvoir et surtout l’indépendance du circuit le temps de la course. L’Etat français ne peut donc intervenir quoi qu’il arrive et seul le directeur de la course (Eduardo Freitas depuis 2015) en est responsable !

24h du Mans 2016 - Armée Française

Le départ est donné mais la pluie vient tout gâcher. Les décisionnaires de la course recommandent pour le moment l’utilisation de la Safety Car (voiture officielle ouvrant la course et obligeant les concurrents à rester derrière) le temps que cela se calme, évitant ainsi une certaine prise de risque (que certains critiqueront mais là n’est pas la question). Après 48 minutes de suspense (nous dirions bien le temps de chauffer les pneus mais ceux-ci sont déjà maintenu à la bonne températures dans les stands), la course peut enfin – réellement commencer et la Toyota N°5 (pilotée par Sébastien Buemi) prend la tête afin d’imposer son rythme pour les heures à venir : c’est sans compter sur Porsche qui compte bien leur ravir la place.

24h du Mans 2016 - Depart sous la pluie 2

1- And, here we go !
2- La vie autour des 24h du Mans
3- Le cœur du Mans
4- Le plus dur au Mans…