Le Nouvel Automobiliste

Lecture : Concept-cars et prototypes d’études Renault, de Christophe Bonnaud

Le design automobile est un sujet passionnant. Pour le secret qui entoure ses bureaux d’études, pour les voies qu’il défriche et qui bien souvent ne se traduisent pas sur nos routes, et aussi pour sa capacité à incarner des tendances dans un temps donné. Le design automobile, c’est à la fois le miroir de son époque et celui de son constructeur et en France, il est un homme qui en parle mieux que personne : Christophe Bonnaud. En plus de son site Lignes/auto, ce journaliste spécialisé dans le design publie régulièrement des livres sur le sujet et le dernier en date vient de paraître, sur l’histoire du design Renault.

Dans les coulisses de l’histoire du style Renault

On l’attendait pour le printemps mais le confinement aura exigé un peu de patience : Concept-cars et prototypes d’études Renault est enfin disponible, aux éditions BJB. Une somme épaisse de plus de 500 photos en 352 pages sous format à l’italienne (horizontal), comme le sont les ouvrages de la série « de mon père » chez ETAI, et qui dès la couverture annonce la couleur : les études Initiale et Morphoz sont au menu.

Et ces deux concept-cars, distants de 25 ans l’un de l’autre, 1995 pour le premier, 2020 pour le second, sont des jalons fondateurs chez Renault. Initiale est ainsi l’un des concepts majeurs de l’ère Patrick le Quément, et marque le retour du Losange dans ce qui était son univers de l’Entre-deux-guerre, le très haut de gamme, et soulevant par là d’immenses espoirs. Renault est alors l’un des constructeurs les plus prolifiques en études de style, et le Renault Design Industriel l’une des locomotives qui dans le monde réfléchissent sur l’architecture des voitures, leur positionnement, leur impact dans la société. Un renversement, quand un peu plus d’une décennie auparavant, le « style » n’était là que pour « habiller » les véhicules pensés par l’ingénierie.

Morphoz, dernier concept-car en date porté par Renault, est à la fois symbolique de notre époque (c’est un SUV électrique) et porteur de tout ce qui fait la différence du style du Renault Design signé « LVDA ». Il y a bien sûr la signature lumineuse et les jeux de couleur noir et jaune, mais au-delà, l’architecture intérieure qui s’étend selon l’usage (court en urbain, long en routier) est une traduction moderne du célèbre slogan de la Régie, « les Voitures à vivre ». Une idée que n’a jamais perdu de vue le style depuis l’arrivée, à la fin des années 2000, de Laurens van den Acker donc.

Des inédits et des surprises !

Cerises sur le gâteau, ce livre, riche en illustrations, dessins et photos de qualité, l’est aussi… en scoop ! Eh oui, c’est l’un des charmes de ces ouvrages que de présenter quelques inédits et en la matière, les fans doivent s’attendre à quelques pépites ! Comme par exemple les fameuses études VBG pour Véhicule bas de gamme des années 70/80 (déjà évoqués dans un précédent ouvrage dans les années 1990), le projet W78 dit « ULM » pour Ultra Léger Motorisé (une sorte de Twingo SUV en 1993), ou encore le W16 (un SUV compact sportif de 2005), l’Avantime phase 2 et l’Espace V Coupé (oui oui !). Et, aussi, le dévoilement de projets Alpine avec des documents jamais vus, dont les berlinettes W71 (1989), Z11 (2001) et W19 (2007) !

Une somme de culture où l’on apprend beaucoup, de Gaston Juchet et Robert Opron jusqu’à nos jours et où, finalement, il ne manque que très peu (les Ampératrices et le concept hybride Next de 1995 ne sont hélas pas présentés, les concepts Twin’Z et Twin’Run seulement évoqués).

Cet ouvrage fait suite à un précédent publié en 2019 sur les études Citroën… et a priori, l’année 2021 sera celle d’un nouvel ouvrage sur le style Peugeot pour conclure un beau triptyque autour des constructeurs français. Concept-cars et Prototypes d’études Renault est disponible aux éditions BJB contre 89 euros, à ne pas manquer !