Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

Le Pick-up Mercedes pointe le bout de sa benne

Entre l’Alliance Renault-Nissan et Daimler, les indicateurs semblent au vert vif. Après un duo Renault Twingo/Smart réussi, et un coup d’essai avec les Mercedes Citan et Renault Kangoo, la troïka franco-nippo-allemande passe la vitesse supérieure avec un trio de pick-up. Et c’est une première pour Mercedes !

Vous aimez -comme Maurice- le Nissan Navara ? Vous attendez le Renault Alaskan ? Eh bien, vous pourrez bientôt hésiter avec un troisième larron, badgé Mercedes ! Il sera produit aux côtés du Nissan au Mexique et possiblement aux côtés du Renault en Argentine. Destiné aux marchés américains du sud comme du nord, il pourrait tout à fait venir en Europe et devenir, ainsi, le premier pick-up « premium », si telle est l’orientation marketing choisie par l’Etoile. En effet, à l’image des modèles Fiat, Renault et Volkswagen, ce pick-up pourrait n’être diffusée que dans la gamme Utilitaires de Mercedes.

Une proposition alternative serait, à l’image du Classe V, un double modèle : utilitaire comme le Vito en VU, et luxueux dans la gamme VP, avec à la clé des designs inter et exter un peu différents notamment côté optiques, pare-chocs, matériaux et planches de bord. Cette différence pourrait se confirmer côté moteurs, où des L4 et L6 Diesel et essence devraient être de la partie. Le dCi 190 de l’Alaskan sera peut-être sous le capot du Mercedes, sans oublier une éventuelle variante hybride sur laquelle des rumeurs circulent.

La conception de ce Mercedes Pick-up est bien avancée. Normal : la collaboration industrielle annoncée en avril 2015 utilise à fond la base du Nissan Navara, déjà mis sur le marché. Le Mercedes sera donc une proposition restylée, voire « recalandrée » du duo franco-nippon, avec des ailes et voies arrière élargies comme sur ce prototype qui ne cache peut-être aucune carrosserie définitive pour l’heure.

Ce pick-up permettra d’occuper un marché jamais abordé par le constructeur allemand, sauf avec quelques Classe G transformés notamment en 6×6 roues. Reste le nom de ce pick-up qui demeure un mystère : GLT, afin de rejoindre la gamme « GL » des SUV Mercedes ? Ou Classe X, qui lui permettrait d’avoir sa propre lettre de classe ? Nous en saurons plus prochainement avec la suite de l’effeuillage des prototypes, et la présentation probable d’un show car au prochain Mondial de l’Automobile de Paris. Pour la commercialisation, il faudra attendre la fin 2017, soit 1 an après l’Alaksan et 2 ans après le Navara : un échelonnement logique des lancements, conditionné par le temps de leurs conceptions respectives, et qui évite toute arrivée en masse saturant un marché certes vaste dans le monde mais encore très confidentiel en Europe. Le leader Ford avec son Ranger vont, à l’avenir, avoir une forte concurrence !

Via Motor1.com