Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

Le Citroën C5 Aircross fait ses premiers tours de roues en Europe

Présenté officiellement en avril dernier mais réservé dans un premier temps à la Chine où il est déjà produit le Citroën C5 Aircross fait ses premiers tours de roues dans nos contrées. Il va d’ailleurs s’y promener un moment puisque sa commercialisation n’interviendra en Europe qu’au deuxième semestre 2018.C5 Aircross 2018

Ni vu, ni connu

Du coup, et bien que le véhicule ait été entièrement dévoilé au public dans ses moindres détails (relire nos articles ici et ici), c’est en tenue de camouflage que Romain a surpris ce C5 Aircross dans la région de Montbéliard. Sans un œil averti et à vitesse réelle on passerait presque à côté de ce prototype en pensant éventuellement qu’il dissimule une évolution du Peugeot 3008, du DS 7 Crossback ou de l’Opel Grandland X, ses trois cousins techniques. Mais que nenni, en y regardant de plus près on distingue nettement les éléments stylistiques caractéristiques du futur SUV aux chevrons : optiques en étage, traitement de la vitre de custode ou même forme des feux. C’est bien le Citroën C5 Aircross que vous avez sous les yeux.

C5 Aircross 2018

SUV moderne teinté d’ADN Citroën

Long de 4,50 m, large de 1,84 m et haut de 1,67 m ce SUV marquera le retour de Citroën sur le terrain du confort d’amortissement, un domaine dans lequel la marque a longtemps été une référence absolue. Équipé d’amortisseurs à butées hydrauliques progressives (Progressive Hydraulic Cushions), qui constituent la première application en série des nouvelles suspensions du programme Citroën Advanced Comfort, le C5 Aircross offrira théoriquement un toucher de route et un confort à bord de tout premier plan en plus de se démarquer quelque peu de ses, très nombreux, concurrents.

Le Citroën C5 Aircross s’appuiera par ailleurs sur les technologies mises en avant par le groupe PSA, notamment en ce qui concerne les aides à la conduite ou les motorisations traditionnelles (THP, BlueHDi) mais aussi, et surtout, en ce qui concerne l’hybride. A l’instar du DS 7 Crossback il recevra sous son capot le bloc motopropulseur Plug-in Hybride essence de 300 ch baptisé PHEV e-AWD. Ce dernier devrait permettre au véhicule d’afficher un niveau de performance tout à fait satisfaisant tout en conservant une consommation moyenne mesurée et en proposant par la même la transmission intégrale.

Encore une longue attente

Le prototype surpris aujourd’hui permet de constater que Citroën s’est lancé dans une longue phase de roulage des véhicules afin de les adapter au mieux aux conditions du réseau routier européen mais aussi aux attentes de la clientèle. Des grilles de développement forcément légèrement différentes de celles utilisées pour la commercialisation du véhicule en Chine. La République populaire se prépare d’ailleurs à ce lancement des ventes prévu pour l’automne prochain. Les tous premiers C5 Aircross sont sortis des chaines de montages de l’usine de Chengdu durant l’été.

En Europe c’est l’usine de Rennes-La Janais qui produira les C5 Aircross destinés au vieux continent mais les transformations importantes du site pour l’accueil de cette nouvelle ligne de montage doivent encore prendre un peu de temps. C’est pourquoi, comme nous le disions plus haut, il faudra patienter une année entière pour voir ce SUV aux chevrons dans nos showrooms. Gageons qu’on devrait toutefois le recroiser rapidement en essai sur nos routes d’ici là, et progressivement avec moins de camouflage. En attendant c’est probablement à Genève qu’il fera sa première apparition publique européenne… à moins que Citroën ne nous réserve une petite surprise pour Francfort.

Crédits photos : Romain Bresadola pour The Automobilist