Le Nouvel Automobiliste

Land Rover Defender 2020 : il roule !

La prochaine décennie verra l’apparition sur le marché du successeur d’une légende : le Land Rover Defender. Hériter du tout premier Land Rover lancé en 1948, le Defender était jusqu’en 2016 le modèle historique du constructeur britannique. En 2020, une nouvelle génération verra le jour, actuellement en cours de test sous camouflage !

Nouveau Defender : un pur 4×4

On n’est jamais aussi bien servi que par soi-même ! C’est ce que Land Rover a dû se dire en réalisant ses propres clichés « scoop » du futur Defender. Ce dernier apparaît sous un camouflage où est inscrit ce qui ressemble à son futur slogan commercial, « Best 4x4xFar », à prononcer « four by four by far » par paronomase. Ces images montrent surtout que le développement du nouveau Defender, code projet L851, avance, notamment avec des tests en mode tout-terrain.

C’est en effet sur cet argument que le 4×4 Britannique misera : ce n’est pas un SUV, mais un pur franchisseur. C’est même le plus franchisseur de toutes les Land Rover, avec promet la marque, une efficacité totale que ça soit par -40°C ou +50°C, ou même à 4000 m d’altitude. Les essais ont lieu sous toutes les conditions possibles, notamment aux Etats-Unis, une première pour un Defender.

Une nouvelle gamme Land Rover dès 2019

C’est en 2019 que le nouveau Defender sera rendu public, avant d’être commercialisé en 2020. Nous sommes donc à un an seulement de son renouvellement, sachant que le projet a pris un peu de retard. Les concepts DC100, présentés en 2011, annonçaient à l’époque un lancement en 2015… Seulement, la stratégie de Land Rover a changé depuis et, du renouvellement d’un modèle, le constructeur britannique préfère parler maintenant de l’arrivée du « premier membre de la famille Defender en 2019 ».

Cela change considérablement les choses car cela signifie qu’à l’image du Discovery qui existe maintenant en 2 modèles, le Defender depuis une sous-gamme de Land Rover, et qu’elle proposera plusieurs tailles et carrosseries propres à former une gamme en tant que telle. La stratégie de Jaguar Land Rover est ainsi d’avoir le luxe derrière le nom Range Rover, la durabilité pour le nom Defender, et la polyvalence pour le nom Discovery.

Il faut donc s’attendre prochainement à un Defender Sport (code L860, attendu pour 2026), alter-ego compact du Range Sport ou du Discovery Sport, tandis que le Def’ recevra aussi une motorisation électrique à l’horizon 2024. Côté style, les angles droits et les formes cubiques seront à la mode, et sous deux carrosseries : 4 portes, ou 2 portes, ce dernier avec possibilité de toit en toile. Côté moteurs, les L4 2.0 L Ingenium essence et Diesel constitueront l’entrée de gamme, accompagnés d’une nouvelle gamme de L6 Ingenium en remplacement du V6 ex-PSA-Ford, et d’une motorisation électrique.

Pour les plus patients, rendez-vous à l’automne 2019… et pour les plus fébriles, Land Rover a relancé une série spéciale, en 2018, sous le nom de Works V8 pour les 70 ans de son Def’. Produite à 150 exemplaires avec le V8 essence de 400 ch, il exigeait toutefois 170.000 euros pour se l’offrir.