Le Nouvel Automobiliste

Lancia : une marque pas encore tout à fait morte ?

Nous sommes le 27 mars, et non le premier avril. Ceci étant posé, on peut aborder sereinement cet article : et si la marque italienne Lancia se voyait prolongée ? C’est en tous cas ce que laisse entendre Mike Manley, le PDG de FCA (Fiat Chrysler Automobiles) dans une récente déclaration. Que reste-t-il de Lancia et à quoi s’attendre ?

Lancia : marché unique et modèle unique

Loin, très loin de sa gloire passée, la marque Lancia s’est repliée sur son marché local avec un unique modèle, la Lancia Ypsilon, produite en Pologne à Tychy sur base de Fiat 500, avec laquelle elle partage sa chaîne de fabrication. Mais bien qu’en fin de vie et commercialisée sur un seul marché, l’Ypsilon se défend bien avec 45 000 ventes en 2018. Pas mal pour une marque plus que moribonde et un produit plus très à jour…

Feu vert pour une suite ?

Avec des volumes finalement pas ridicules sur un seul et unique marché et avec une base largement amortie, Lancia pourrait se voir ouvrir la porte à un futur. Pas forcément plus glorieux que son maigre présent mais qui lui permettrait d’échapper à une mort promise pour l’an passé initialement. En effet, de la voix de son PDG Mike Manley, FCA ne s’interdit pas de réfléchir à continuer d’animer la vie de Lancia si la rentabilité est avérée.

Plusieurs pistes sont évoquées : la plus probable serait une mise à jour de la petite Ypsilon avec l’arrivée d’une hybridation légère mais on évoque également… une remplaçante ! Sous quelle forme, difficile à dire, mais si FCA ne s’interdit pas de penser à un avenir pour Lancia, celui-ci ne passera pas par l’export : la marque devrait rester cantonnée à l’Italie.

Sources : Italpassion, Passioneautoitaliane.com