Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

LaFerrari Spider : serait-ce pour bientôt ?

La supercar de Ferrari pourrait être proposée dans une version sans toit sous peu. Ce serait l’aboutissement de 3 ans de rumeurs.

Parmi les rumeurs insistantes sur l’actualité Ferrari, pourtant mouvementée en bourse, il y a l’éternelle arlésienne (la Dino V6), l’hypothèse toujours battue en brèche (le SUV refusé par S. Marchionne), et la supercar spider. Ferrari n’en a pas l’habitude (seule la F50 était décapsulée) pourtant le concept est séduisant et ses concurrentes sont déjà toutes trouvées (Porsche 918 Spyder, Lamborghini Veneno Roadster, Bugatti Veyron Grand Sport). Si bien que depuis que la LaFerrari a été présentée en 2013, les illustrateurs s’en sont donné à cœur joie pour incarner la supercar italienne, sans son toit. Les résultats sont agréables à l’oeil, la ligne et le toit bicolore optionnel de la voiture s’y prêtent bien. Entre temps, Ferrari a préféré extrapoler de la LaFerrari la FXX-K, et ses 1050 chevaux, non homologuée sur route.

Mais quid d’une réalité commerciale ? Le compte Instagram de Salomondrin, collectionneur de supercars (918 Spyder bleue, Pagani Huayra bicolore), a laissé fuiter ce qui ressemble à une boîte qui contiendrait une clé Ferrari. Dessus, une silhouette dessine distinctement une LaFerrari sans toit, comme un Spider ! Une boîte que Salomondrin aurait reçu directement de Ferrari, qui on le sait a ses listes de clients privilégiés pour ce type de véhicules rares.

Le même Salomondrin précise qu’en plus de cette boîte, rouge et grise en fibre, une invitation pour découvrir la supercar précise sa quantité disponible : entre 75 et 100 exemplaires maximum, contre 499 de la LaFerrari coupé. Aucune indication mécanique, le moteur hybride d’origine était un V12 et 800 chevaux avec unité électrique de 163 chevaux (total, 963 ch). Le prix d’origine du coupé, 1,2 million d’euros, pourrait grimper plus haut encore si production il y avait. La présentation pourrait avoir lieu au rendez-vous corporate Ferrari Cavalcade (Venise, 22 au 27 juin), ou un peu avant au prochain grand salon international, celui de Pékin (25 avril – 4 mai).

On se rappelle la LaFerrari croisée par Thomas l’an dernier pour clore cette brève… sans se cabrer.

Sources : Instagram – WorldCarFans