Le Nouvel Automobiliste
Toyota Yaris Cross

La Yaris passe au SUV : voici le Toyota Yaris Cross !

Il devait être dévoilé au salon de Genève, mais l’annulation de l’évènement pour cause de Coronavirus a compromis les plans de Toyota. Le nouveau « B-SUV » de la marque, concurrent des Renault Captur et Peugeot 2008, est finalement présenté aujourd’hui. Voici le Toyota Yaris Cross qui, malgré son nom, n’a rien d’une simple Yaris surélevée.

Toyota Yaris Cross : « robuste et minimaliste »

Ce sont les mots martelés par Toyota : le Toyota Yaris Cross a été voulu « robuste » et « minimaliste ». Selon la marque, il reprendrait l’agilité et le dynamisme de la Yaris, couplés à la polyvalence et au design « robuste » du RAV-4 (qui fête cette année ses 25 ans de commercialisation). En termes de design, en tout cas, le Toyota Yaris Cross semble effectivement être la synthèse des deux. Il mêle au style très « abrupt » du dernier RAV-4 quelques rondeurs, notamment à l’arrière, vues sur la nouvelle Yaris.

Toyota Yaris Cross

Le design du Toyota Yaris Cross a été travaillé par les équipes japonaise et européenne de la marque, qui assure avoir étudié « avec attention » les habitudes et goûts des clients de SUV.

Long de 4,18 m (pour 1,76 m de large et 1,56 m de haut), le Toyota Yaris Cross affiche ainsi des dimensions à mi-chemin entre la Yaris (3,94 m de long) et le C-HR (4,36 m). Le RAV-4, qui dépasse les 4,60 m, reste loin devant. Il revendique son appartenance aux SUV avec des passages de roues presque carrés, une garde au sol surélevée ainsi qu’un capot haut. Sans être aussi démonstratif qu’un Peugeot 2008, ou aussi carré qu’un Volkswagen T-Cross, le Toyota Yaris Cross se distingue de la citadine Yaris qui lui sert de base.

L’intérieur s’inspire de celui de la Yaris « normale » . La position de conduite sera bien-sûr plus haute cependant.

L’intérieur, dans sa présentation, est proche de celle que nous connaissons déjà sur la nouvelle Yaris. SUV oblige, le Toyota Yaris Cross y ajoute cependant quelques aspects pratiques, comme l’ouverture électrique du coffre en passant le pied sous la voiture, une trappe à ski ou une banquette fractionnelle 40/20/40. Les équipements technologiques, quant à eux, sont les mêmes que ceux proposés par la Yaris « normale » : chargeur de portable à induction, système audio JBL en option…

Toyota Yaris Cross : plate-forme et motorisation (hybride) de Yaris

Sans surprise, le Toyota Yaris Cross reprend la toute nouvelle plate-forme de la Yaris. Baptisée GA-B (le « B » renvoyant aux modèles citadins de la marque), elle est couplée à un moteur hybride 3 cylindres « de 4ème génération ». Ce bloc hybride (essence + électrique avec une batterie de 59 kW) dérive directement des systèmes de plus grosse cylindrée (2.0 et 2.5 litres) qui ont été inaugurés par les Corolla, RAV4 et Camry dernières versions. Il délivre au total 116 ch, et est associé à la traditionnelle boîte à convertisseur CVT. Selon Toyota, le Yaris Cross émettrait 90 g de CO2/km ; 100 g si vous optez pour la transmission intégrale 4 roues motrices AWD_i.

Toyota et l’hybride : une histoire qui dure depuis 1997 !

Confiant en son nouveau modèle, Toyota annonce vouloir vendre 150 000 Yaris Cross en année pleine. La gamme Yaris (Yaris, Yaris Cross et GR Yaris) représenterait à terme un tiers des ventes de Toyota en Europe. La production se fera, cocorico, près de Valenciennes (à Onnaing, dans le Nord de la France), tandis que la commercialisation n’interviendra pas avant mi-2021. Son concurrent le plus direct en France devrait être le Renault Captur Hybride E-Tech mais il aura aussi à batailler avec le cousin du Renault, le Nissan Juke qui arrivera en version hybride l’an prochain, ou encore avec un autre petit SUV asiatique, le Hyundai Kona Hybride.