Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

La Renault Twingo a 25 ans, partie 5/10 : Nos séries limitées préférées

La Renault Twingo a 25 ans : nos séries limitées préférées

La Twingo a 25 ans, l’occasion pour The Automobilist de revenir sur ce modèle mythique.

Nous avons évoqué les 7 collections de la première génération de la Renault Twingo le weekend dernier. Mais la  Twingo, c’est aussi des séries limitées mythiques. Du coup, nous nous sommes posé la question : quelles sont les séries limitées préférés de l’équipe de rédaction ? Voici le résultat !

1. Renault Twingo Kenzo, la série limitée coup de cœur

Est-ce à cause du printemps ou le pouvoir des fleurs ? C’est la Renault Twingo Kenzo qui a remporté haut la main notre enquête interne. Et dire que cette série limitée a failli ne jamais voir le jour ! En effet, quand Renault réfléchit à faire une série limitée emblématique, la marque se rapproche de Christian Lacroix, grâce à l’agence Publicis qui accompagne les deux sociétés. L’entente est parfaite mais le doute, sûrement justifié, que l’image de marque de Christian Lacroix en pâtisse, stoppe le projet.

C’est donc vers le créateur Kenzo que Renault se tourne. Et la rentrée de 1995 se fait aussi sous le signe du printemps. De grandes fleurs habillent les sièges. L’intérieur se pare de Rouge et de Bleu, que ce soit les sièges ou la moquette avec surtapis assortis. Avec un tel intérieur, pas besoin de personnaliser l’extérieur, seul un discret Kenzo apparaît au dessus des clignotants latéraux. 17 000 exemplaires sont disponibles, en Noir Nacré, Rouge Nacré ou Bleu Méthyl. Les roues sont équipées de jantes Septo (7 branches). Mais surtout, la voiture est fournie avec un foulard assorti aux sièges… Chic ! Pour se refaire, Christian Lacroix signera la sellerie du TGV au début des années 2000.

Ce que nous pensons de la Kenzo :

Pour Eddy, la Renault Twingo Kenzo c’est « le côté poétique, la pub japonisante, les sièges rouges superbes et sa petite touche chic ». Pour Eric, ce choix est fait pour « le côté francophile du créateur et le fait que la Twingo se soit vendue (faiblement, bien entendu) au Japon malgré l’absence de conduite à droite ».

La série a tellement eu de succès, qu’elle est revenue dans la gamme la première année de la collection 7. Mais pas avec autant de charme!

2. Renault Twingo Benetton : le plein de couleurs

S’il y a bien un point commun entre la Renault Twingo et la marque Benetton, c’est la palette de couleur! Les deux marques étaient, dans les années 90, également partenaires en Formule 1. C’est sûr, entre la Formule 1 et la Renault Twingo, il y a un monde!

C’est en mars 1996 que la série limitée est lancée. Bien entendu, 5 couleurs de base sont de la partie : Jaune Citron, Rouge Magenta, mais aussi Noir Nacré et Rouge Nacré, ainsi que l’inédit Bleu Myosotis. Côté intérieur, c’est la sellerie Scacchi qui est retenue. Les assises sont bleues, mais les dossiers sont à motifs carrés (Jaune, Orange, Vert, etc…) contrastant avec les rondeurs du siège.

Pour François, « cette série est celle que j’ai le plus souvent vu dans les rues, avec le petit logo vert « United colors of Benetton », suffisamment discret pour ne pas faire panneau de pub mais aussi suffisamment présent sur les ailes et le hayon pour signer la voiture. Benetton provoquait beaucoup dans ses communications de l’époque et heureusement, la Twingo n’aura pas pâti des critiques faites au couturier. »

3. Renault Twingo Kiss Cool : un vent de fraîcheur

Malgré l’approche de Pâques, on ne va pas vous parler de Lapin ! Mais de l’association de la marque Kiss Cool avec la Renault Twingo. La marque Kiss Cool était réputée pour ses pubs marquantes, et marrantes, mais c’est pas grave. C’est aussi une des séries limitées qui a connu 2 collections sur la Renault Twingo, la 6 et la 7. C’est peut-être aussi ça, la magie du double effet Kiss Cool.

Disponible en 6 teintes, c’était la seule possibilité d’avoir le Bleu Cyclade sans passer par la version Tech’Run. Le côté frais de cette teinte s’harmonise avec l’intérieur Turquoise et les boutons Bleu Soft. Couleur qui se retrouvait sur le levier de vitesse de la boîte Quickshift. Elle pouvait aussi être équipée du toit ouvrant panoramique vitré ou des jantes en alliage. Cette série, commercialisée en France en hiver 2006, se retrouvait sous le nom de la pierre précieuse Lazuli suisse, pas tout à fait la même image de marque !

Un an plus tard, c’est la retour de la Renault Twingo Kiss Cool. La mise à jour de la collection 7 est passé par là, lame sous la pare-choc avant, feux arrières et bouton poussoir de hayon sont modifiées, et apparaissent les protections latérales. En option, les jantes alliage Hydra ont laissé place aux jantes Equation. Et c’est en 7 couleurs que cette série est proposée.

4. Renault Twingo E ou Elite : la Grenouille au pays des princesses.

Eric nous le jure, c’est « pour la campagne de pub rigolote et l’association couleurs et matières (Pierre de lune avec velours façon rotin) ». Rigolote, rigolote… ou plutôt seraient-ce les 5 mannequins qui lui ont tapé dans l’œil ? En tout, le contraste entre les 2 pubs, une avec les mannequins de face, l’autre prise de dos avec les armes cachées, était une belle image de ce que peut être le monde du mannequinat. Ou est-ce parce qu’elles étaient 5 qu’il fallait en éliminer une pour entrer dans la Renault Twingo Elite? On ne saura jamais!

Proposée dès le mois d’août 1997, on retrouve enfin une série limitée au niveau des Kenzo et Benetton. Elle sera proposée à 6.000 exemplaires en France et 11.000 dans le reste de l’Europe. Elle se présente sous des traits chics en attendant la version Initiale Paris. Surtout, la couleur Pierre de Lune inédite la met tant en valeur! Et que dire de sa douce sellerie velours au motif de rotin ! A l’extérieur, elle se démarquait par les jantes 4 branches Tanis et la signature en demi lune au niveau de la poignée de porte. Elle était aussi disponible dans les couleurs Bleu Méthyl et Noir Opaque.

Comme la Renault Twingo Kenzo, elle était proposée avec des accessoires. Ici ce sont 2 sacs qui sont maintenus dans le coffre par des sangles. Cet accessoire faisait écho aux pochettes sous plages arrières proposées sur les Renault Baccara.

A demain pour la suite de l’aventure!

Crédit photos : Renault, Web

Les 25 ans de la Renault Twingo sur The Automobilist

Partie 1 : 24 mars 1993, la campagne de pub du lancement
Partie 2 : Du projet W60 à X-06, les secrets de conception de la Twingo I
Partie 3 : les 7 collections de la Twingo
Partie 4 : 3 Twingo mémorables
Partie 5 : les séries limitées préférées de l’équipe
Partie 6 : la Twingo se tape l’affiche!
Partie 7 : 80.000 km en Twingo Jade
Partie 8 : Les aventures de la Twingo en Amérique du Sud
Partie 9 : Le difficile remplacement la Twingo I
Partie 10 : Rencontre avec Yves Dubreil, directeur du projet X-06