Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

La marque Borgward fait son retour sur le marché allemand

Annoncé par l’agence Chine Nouvelle, l’information est officielle : Borgward revient en Allemagne. La marque, d’origine allemande, a quitté la scène il y a 55 ans jusqu’à sa renaissance en 2015 en Chine. Et la voilà qui prépare maintenant le voyage « retour ».

Borgward en Allemagne : merci la Chine

Après l’avoir quitté en 1963 sur une banqueroute, voilà Borgward de nouveau sur le marché allemand et, par extension, sur le marché européen. Une homologation réussie en Allemagne permettra à terme de commercialiser ses modèles dans le reste des pays de l’Union. Cependant, certains circulent depuis un moment pusiqu’en 2016 nous avions croisé un BX7 à Paris !

Le BX7 justement, c’est ce SUV que Borgward va lancer outre-Rhin, importé depuis la Chine. Tout est prêt pour cela car la marque a adapté son site internet, bilingue anglais/allemand, et cible principalement les ventes par le canal digital. Sans réseau local, Borgward va compter sur la chaîne spécialisée A.T.U, présente en Allemagne mais aussi en Autriche et en Suisse, et qui compte au total 608 affaires, pour assurer la distribution et l’entretien des BX7. Les dirigeants de Borgward sont confiants dans leur système de ventes par internet, estimant le réseau physique trop coûteux pour leur viabilité économique.

D’autres modèles à venir

Le BX7 est disponible à partir de 44.200 euros, et n’est proposé qu’en motorisation essence. La version électrique du BX7 devrait suivre sous peu, dès 2019. L’expansion de la marque passera par ses deux autres modèles, BX5 et BX6 dans le courant de l’année, ainsi que par une implantation industrielle. La marque originaire de Brème réfléchit à trouver un terrain pour s’y réinstaller d’ici fin 2019… si et seulement si l’investissement est approuvé par les autorités chinoises. Elle devrait aussi se doter d’un lieu d’image et de communication à Stuttgart pour se faire connaître et exposer son univers de marque. Et sur cette lancée, la marque au losange (qui ne sera pas à confondre avec Renault !) pourrait se déployer dans d’autres pays d’Europe.

Propriété du Groupe BAIC, Borgward assure avoir déjà vendu 100.000 BX7 en Chine ainsi que dans certains marchés d’Asie du Sud-Est, d’Amérique du Sud et du Moyen-Orient. Son usine de Changping (près de Pékin) dispose d’une capacité de 360.000 unités annuelle, soit largement suffisamment pour couvrir une exportation européenne pour l’instant.

Les marques chinoises en Europe : de timides venues

Le raz-de-marée craint de toutes parts au milieu des années 2000… n’a pas eu lieu. Ni le Landwind X7, au crash-test désastreux, ni la Qoros, fade et en difficulté sur le seul marché chinois, n’auront finalement pas envahi l’Europe. Ou n’est-ce pas… encore ? Car aujourd’hui le monde s’inverse et ce sont les constructeurs européens qui pourraient être amenées à commercialiser des modèles fabriqués en Chine. C’est en tout cas ce qui attend PSA, dont la grande berline DS est annoncée pour une fabrication à Shenzen.

Via Xinhua et Borgward