Le Nouvel Automobiliste

La future Citroën C3 SUV indienne se dévoile… en miniature !

C’est un risque de plus en plus classique dans la confidentialité d’un projet automobile : avec les dépôts de brevets comme le concept Renault 4 lundi, les reproductions en miniature de nouveaux modèles sont l’autre canal de fuite des nouveautés. Après le Scénic IV, la Volvo V90 ou encore la Renault Wind, voici la Citroën C3 SUV destinée au marché indien !

Citroën C3 : une version indienne en mode SUV

L’Inde est la nouvelle frontière de Citroën avec l’ambition de s’y imposer comme emblème du groupe Stellantis. La marque aux chevrons y compte déjà une usine à Thiruvallur, des partenaires solides (CK Birla) et un plan produit (une nouveauté par an de 2021 à 2025 pour commencer). Si la production du SUV C5 Aircross a déjà été lancée, ce n’est pas le modèle qui assurera le gros des ventes mais plutôt des petits modèles accessibles et populaires, voire low cost.

Les clés pour percer : une taille contenue, de l’espace à bord pour 5 et une taille sous les 3,99 m pour rester dans les clous de la fiscalité. Un jeu pour lequel les Maruti Suzuki Vitara Brezza, Toyota Urban Cruiser, Tata Nexon, Kia Sonet, Hyundai Venue, les récents Skoda Kushaq et le VW Taigun, ou encore les Nissan Magnite et le dernier Renault Kiger sont passés maîtres. Une Citroën d’un format équivalent est le premier des 3 modèles prévus par le programme C-Cubed, dont les productions se retrouveront en Inde mais aussi au Brésil et, dans le style du moins, en Europe.

Parmi les autres modèles sont attendues une mini-citadine façon Renault Kwid, Maruti-Suzuki S-Presso, et autres Hyundai i10, et un mini-monospace 7 places, comme le Renault Triber.

Premier de cette triplette chevronnée, la C3 de 3,99 m que vous avez donc à l’image : un mini SUV citadin mais qui visuellement ne semble pas du tout dépouillé. Les jeux de couleurs avec un pavillon flottant orange et des ponctuels colorés apportent un esprit sympa, tandis que les jantes et l’ensemble des accastillages n’apparaissent pas négligés. L’ensemble du style est fidèle au Citroën d’aujourd’hui : signature à chevrons inversés dans les optiques, protections latérales et feux haut-perchés. Ainsi, cette C3 locale a tout d’un C5 Aircross en réduction.

Vers une arrivée en Europe ?

Avant d’envisager une arrivée en Europe, Citroën compte lancer la production de cette C3 en Inde puis au Brésil. En Europe, la C3 restylée l’an passé continue sa carrière à succès, puisque le millionième exemplaire est tombé de chaîne début mai à Trnava. Ce sont donc deux modèles différents qui partagent le même nom pour la cohérence de gamme.

Au demeurant, si la quatrième génération de C3 devait s’inspirer de ce modèle indien, le partage serait essentiellement stylistique, car côté technologies, la C3 indienne profitera d’une version simplifiée de la plateforme CMP et n’embarquera pas autant de technologies d’aides à la conduite.

Cependant, elle ne sera pas synonyme de dépouillement car côté tarif, cette C3 locale, issue du projet codé en interne SC21, devrait être proposée autour des 10 000 euros et devra embarquer les équipements qui lui permettront de se différencier des vrais low cost locaux tout en demeurant rentable et profitable à l’image de Citroën. Une quadrature du cercle qui la verra rencontrer -déjà- un concurrent Renault, le petit SUV Kiger, déjà présenté plus tôt cette année par le Losange.

Galerie photos – Citroën C3 SUV Inde

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.