Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

Kia Rio 2017 : du sketch à la réalité

Il y a seulement quelques jours, je vous évoquais la révélation par Kia des premières esquisses officielles de sa nouvelle Rio 2017 dont la découverte complète devait se faire au Mondial de Paris à la fin de ce mois. Mais finalement le constructeur Coréen nous dévoile dès aujourd’hui trois visuels de sa future citadine. Et ce n’est pas tout à fait l’engouement à laquelle nous pouvions nous attendre.

C’était d’ailleurs une précision faite dans le précédent article, il faut toujours se méfier des réalisations graphiques spectaculaires des designers car, hélas, il peut y avoir un écart important entre leur vision sublimée et magnifiquement mise en valeur et la réalité industrielle faite de contraintes, de coûts, de normes… Et soyons clair, même si la nouvelle Kia Rio qui nous est présentée ici n’a rien d’un véhicule repoussant, force est tout de même de constater que le véhicule final s’avère plus classique qu’il ne nous le laissait espérer.

Tous les éléments dessinés sont pourtant bien présents sur la version de série, seulement ils sont tous un petit peu plus… ou un petit peu moins… C’est vous qui voyez. A l’avant on remarquera ainsi que les phares sont un peu moins effilés que sur le sketch, que les DRL sont plus carrés que ronds et que même si la petite conserve un certain caractère, l’aspect agressif et frondeur est globalement atténué.

Le profil est rendu également nettement plus sage car le bas de caisse descend moins, ce qui du même coup rééquilibre le rapport vitrage/carrosserie et lui donne moins de dynamisme. Rajoutez-y les poignées, absentes du sketch, et des jantes qui passent d’un bon 25 pouces sans gomme à une monte 17 pouces (oui quand même) laissant encore un bel espace entre le pneu et le passage de roue et vous obtenez un véhicule aux lignes assez tendues mais globalement sobre et discret.

A l’arrière même combat, moins de massivité et de dynamisme que sur le sketch avec des optiques soignées dans leur design mais un peu plus épaisses et, naturellement, un voiture un peu plus haut sur patte.

L’ensemble n’est absolument pas déplaisant et apparait traité avec une précision et une rigueur assez germanique bien qu’étant le fruit d’un travail plus international puisque les équipes de design allemande, californienne et coréenne de Kia ont œuvré en commun. Par rapport à celle qu’elle remplace cette quatrième génération de Rio ne change que peu ses cotes même si elles progressent toutes : 5 mm de plus en largeur (à 1725 mm) et en hauteur (à 1450 mm), 15 mm en longueur (à 4065 mm) et un empattement bénéficiant d’une rallonge de 10 mm laissant présager d’un gain en habitabilité. Les designers ont cherché à tendre au maximum les lignes et à faire en sorte d’élargir visuellement la Rio. Je vous laisse juger par vous même si c’est réussi avec les photos suivantes (la première étant celle de l’actuelle génération qui sera donc remplacée)

Un mot également sur l’habitacle qui lui aussi nous était dévoilé sous forme de sketch. Il apparait sérieux, sobre et bien construit, tout à fait dans la lignée des production récente de chez Kia mais là encore il laisse un léger goût d’inachevé par rapport à ce qui nous était suggéré. Les petits détails comme le creusement des buses d’aération latérales nettement moins marqués en vrai, l’intégration de l’écran qui dépasse beaucoup plus que sur le dessin, le fait que les molettes de climatisation ne soit pas placées dans l’axe du pli inférieur de la planche de bord ou encore la contreporte totalement différente rendent l’ensemble moins avenant. On attendra tout de même de voir cet intérieur avec les habillages gris et rouges (en simili-cuir autrement appelé cuir « écologique ») qui nous sont annoncés ce qui devrait largement égailler un habitacle qui avec tout ce noir s’avère assez austère. Espérons également qu’une version à boîte automatique aura droit au levier de vitesse prometteur de l’esquisse.

Un peu de déception donc pour le moment mais il faut tout de même attendre d’en savoir un peu plus sur cette nouvelle Rio qui, finalement, ne nous montre toujours pas tout et qui devrait vraisemblablement continuer de s’effeuiller progressivement jusqu’au Mondial. A suivre donc.

Via Kia