Le Nouvel Automobiliste

Kia Picanto 2017 : elle pointe le bout de son nez

Kia continue le renouvellement de ses modèles d’entrée de gamme : après la Rio dévoilée au Mondial de l’Automobile de Paris le mois dernier, la firme coréenne s’apprête à remplacer la petite Picanto.

Twingo, 108, C1, Aygo, Ka : si ces noms sont plus populaires en France, il n’empêche que la Picanto, la mini-citadine de Kia, connaît son petit succès en Europe. L’actuelle génération, commercialisée depuis 2011, a bien des arguments à son actif, à commencer par un design attractif. Mais après tout juste cinq ans et demi de service, voilà que celle-ci est déjà poussée vers la sortie, par un nouvel opus qui prépare son entrée.

Kia Picanto 2017

Un nouvel opus qui a d’ailleurs été surpris pour la première fois non-camouflé : une image, prise de face, nous permet de découvrir l’avant de la voiture uniquement. C’est suffisant pour se rendre compte que la nouvelle Picanto ne devrait pas bousculer les codes stylistiques en vigueur chez Kia : la calandre (baptisée « tiger nose« ) est toujours là, tandis que phares et bouclier, dans leurs dessins, rappellent fortement la dernière citadine Rio révélée au salon de Paris 2016.

Mais c’est aussi proche, il faut le dire, du modèle actuel : les phares relativement étroits en sont un exemple.
Arrière et profil sont encore inconnus, mais les photos volées nous permettent tout de même de constater que la silhouette et la poupe ne devraient pas vraiment changer (voir plus bas). Le spyshots ci-dessous donne un aperçu de l’habitacle :

En fait, le plus novateur sera peut-être ce qui ne se voit pas, puisque la Picanto cru 2017 devrait adopter une nouvelle plate-forme, autre donc que celle utilisée par l’actuelle Picanto et la cousine Hyundai i10 (récemment restylée), sortie en 2013. Pour ce qui est des motorisations, il est probable que la mini-citadine reçoive au moins le nouveau 1.0 T-GDi (turbo essence) 3 cylindres de sa grande sœur Rio. Mais si sur cette dernière, il développe 100 ou 120 ch, on devrait ici avoir droit à des versions dégonflées, sans doute comprises entre 70 et 100 ch.

Comme la plupart de ses concurrentes, la coréenne devrait en tout cas se passer de gazole, mais aussi de version trois portes. Rendez-vous en début d’année prochaine (possiblement au salon de Genève, en mars) pour la présentation.

Ci-dessus : l’actuelle génération de Kia Picanto, ici dans sa version restylée.

Source : Autoevolution.com
Crédits illustrations : Kia-world.net, Autoevolution.com, Autoalgerie.com.