Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

Jeu concours #MaPeugeotRénovée : Les résultats

Nous vous l’annoncions le 19 juillet dernier, Le Nouvel Automobiliste est partenaire du concours organisé par Peugeot afin de rénover 3 Peugeot 306. Vous avez été plus de 800 participants à ce concours, il est désormais temps de vous annoncer les résultats.

peugeot 306 concours

Mercredi 30 août, nous sommes accueillis dans le nouveau siège social du Groupe PSA. Rendez-vous à l’étage de Peugeot, qui découvre son nouvel environnement de travail (Peugeot est en train de quitter son siège historique de la Grande Armée).

C’est la deuxième année que Peugeot organise un concours pour rénover un véhicule iconique de sa gamme. En effet, il y a un an, le concours #MonSacréNuméro célébrait la 205.

Pourquoi Peugeot organise ce concours avec la participation active de l’Aventure Peugeot ? Le Lion a compris l’intérêt d’un tel évènement, il permet de :

  • communiquer que la marque reste proche de ses clients malgré une politique de montée en gamme
  • rappeler la fiabilité et la longévité de ses modèles
  • faire le lien entre le passé et le présent.

Pourquoi la Peugeot 306 ?

Cette année marque les anniversaires de la 405 (30 ans) et de la 406 coupé (20 ans), mais c’est la Peugeot 306 qui a été retenue. Choix logique pour Peugeot : elle marque le début de l’ère d’un succès non démenti sur le segment C, alors qu’arrive la 308 restylée. Avant elle, la Peugeot 309 représente le constructeur sur le segment. Mais en face, la Golf est déjà réputée, suivie de près par la Kadett. Jérôme Micheron, en charge du projet Peugeot 306 à l’époque, a pour objectif de marquer une nouvelle offensive face à cette concurrence. Et il en parle mieux que quiconque :

« La 306 est la première Peugeot moderne à avoir une gamme élargie (3, 4, 5 portes, cabriolet et plus tard break) façon marguerite. Elle représente aussi une gamme sportive, avec les XS, XSi et S16… qu’on retrouve aujourd’hui plutôt sous les nom GT Line, GT et GTi. C’est aussi l’ère des moteurs HDi ou de l’engagement en Rallye avec la 306 Maxi. »

Et puis il y a des campagnes de pubs qui ont marqué les esprits : le slogan « La Rivale », la participation de Ray Charles (qui a demandé à conserver des voitures !)… des séries spéciales marquantes (Roland Garros, Eden Park…). C’était un vrai succès pour Peugeot : produite à plus de 2,9 millions d’unités, elle fut construite sur 7 lieux de productions (Paloma, Pininfarina, Poissy, Ryton, Sochaux, Vesoul et Villaverde). Elle marque aussi le retour à une certaine élégance sur le segment, mais aussi le raffinement, la sportivité… des gènes encore très présents dans l’ADN Peugeot.

Le Jury face au choix :

Avant de présenter les 10 finalistes au Jury, Peugeot a dû trier parmi les 800 candidatures en s’appuyant tout d’abord sur les critères suivants :

  • le respect du règlement (pas de voiture préparée)
  • le respect des pièces justificatives à produire
  • le témoignage
  • la singularité des modèles.

Le Jury est composé de :

  • Philippe CORNEBOIS (L’Aventure Peugeot)
  • Xavier CRESPIN (L’Aventure Peugeot)
  • Jean-Philippe IMPARATO (Directeur de Peugeot)
  • Laurent BARRIA (Directeur Marketing Peugeot France)
  • Jérôme MICHERON (Peugeot, en charge du projet 306)
  • David KOSKAS (Le Blog Auto)
  • Mathieu SENTIS (L’Argus)
  • Tran HA (Féline)
  • Guillaume AGEZ (Le Nouvel Automobiliste)

Les 10 modèles finalistes sont les versions de la 306 suivantes :

  • Cabriolet (phase 1)
  • Roland Garros 5 portes (phase 1)
  • Equinoxe 5 portes (phase 2)
  • Break (phase 2)
  • Cabriolet avec Hard-top (phase 1)
  • XS 3 portes (phase 1)
  • Eden Park 5 portes (phase 2))
  • Mistral 5 portes (phase 1)
  • S16 3 portes (phase 1)
  • S16 3 portes (phase 2)

A noter qu’aucune version 4 portes n’est dans les finalistes.

Les critères de sélection du jury pour sélectionner les finalistes sont :

  • l’histoire du propriétaire avec sa 306
  • l’exclusivité du modèle
  • le challenge de rénovation
  • le coup de cœur du jury.

Et les gagnants sont :

En numéro 1, avec 85 points, c’est la Peugeot 306 S16 phase 1 de Pierol Estevenon (Bordeaux) qui remporte les faveurs du jury. Nommée la Betterave, Pierol la possède depuis 2013 et atteint les 350 000 km parcourus ! Mais ce n’est pas sa première Peugeot 306, il a déjà eu une XSi et ses parents ont possédé une XS déjà Rouge Lucifer qui l’a marqué à jamais en 1994 !

En numéro 2, avec 84 points, c’est Laurent Sougey-Lardin de Grenoble qui retient l’attention des membres du jury avec sa Peugeot 306 XS bleue qu’il possède depuis 1999. Elle a déjà été rénovée, mais le vernis n’est pas bon et la peinture s’écaille d’année en année. Il l’a déjà sauvée de la casse suite à un accrochage et grâce à cette participation, sa fin de vie est une nouvelle fois repoussée !

Et pour compléter le podium, en troisième place avec 82 points, on va encore profiter de l’été avec la 306 cabriolet de Jean-Yves Kencker de Eyguieres. Achetée neuve en 1994 par le père de Jean-Yves elle aussi a failli terminer à l’état d’épave. Le papa met alors toute son énergie pour éviter ce sort puis, suite à son décès, Jean-Yves la récupère et la remet en état de marche. 

Nous félicitons les 3 finalistes, qui rejoindront la troisième édition des Grandes heures Automobiles les 23 et 24 septembre prochains, à l’autodrome de Linas-Montlhéry afin de remettre leur voiture aux mains de l’équipe de l’Aventure Peugeot. Près de 3 mois de restauration les attendent et nous ne manquerons pas de partager les étapes de leur nouvelle vie.

Jamais 3 sans 4 !

Mais ce n’est pas fini. Les scores étant très serrés, nous avons échangé sur la quatrième place qui se positionne à 1 point du podium. Jean-Philippe IMPARATO a demandé au Jury si nous étions d’accord pour faire une exception et ajouter un quatrième modèle. L’histoire avec ce véhicule ayant touché le jury, la Peugeot 306 Cabriolet de Alyson Philippe de Gouaix rejoint les finalistes. Elle est issue d’une famille de Peugeotistes. Passé d’un ami à son frère, Alyson l’a acheté à la naissance de sa nièce. Un accident l’a très abîmé, et malgré les réparations, elle n’a pas regagné de sa superbe. Ce sera également de l’histoire ancienne dans quelques mois !

Rendez vous pendant les fêtes de fin d’année pour découvrir le résultat des rénovations !