Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

Honda S Dream Streamliner : Fusée roulante à 3 cylindres

Honda a réussi le tour de force de faire d’un véhicule 3 cylindres la Honda la plus rapide de son histoire. Ceci n’est pas une blague, bien au contraire : voici la Honda S Dream Streamliner.

honda-s-dream-streamliner-04

Les records de vitesse sur le lac salé de Bonneville, aux Etats-Unis, sont légion. Tous les engins motorisés sont autorisés à tenter de franchir une barre fatidique. 200, 300, 400 km/h ou même plus, ces mêmes véhicules contribuent de par leur record et à leur façon à l’avancée technologique, ou même générale, de l’automobile. Dernier exemple en date, Volkswagen, qui a fait d’une simple Beetle un véritable dragster pouvant atteindre les 330 km/h avec un simple 2.0 TSI maison.

Les ingénieurs allemands et américains ont inspiré leurs homologues japonais chez Honda et ont construit un engin aérodynamique et fuselé au possible. Celui-ci rappellera aux plus aguerris d’entre nous la fameuse fusée roulante d’Andy Green qui avait atteint en ce même lieu la vitesse du son en 1998, le Bloodhound SSC. Les réacteurs en moins.

Le défi principal relevé par la marque nippone, nommé « Bonneville Speed Challenge », consiste tout simplement à réaliser la Honda la plus rapide du monde. Ni plus, ni moins. Pour cela, point de moteur 8, 10 ou 12 cylindres (ou plus) : un simple et minuscule bloc 3 cylindres turbo de 660cc emprunté à la Honda S660 a pris place à l’arrière de la structure tubulaire en aluminium. Vous avez bien lu : c’est un bloc de K-Car qui motorise cette fusée roulante.

L’équipage, qui comprenait 16 jeunes ingénieurs Honda choisis parmi un groupe de 100 têtes pensantes en 2015, a réussi à gagner plus de trois fois la puissance pour laquelle le moteur a été conçu pour résister, c’est-à-dire autour de 190 ch. De nombreux composants ont été mis à niveau comme les pistons, le vilebrequin ou encore les soupapes, pour atteindre plus de 600 ch sur les roues arrières. Honda n’a pas encore révélé la puissance exacte, mais il ne saurait tarder.

Conçu dans le simple but d’engranger toujours plus de vitesse, le véhicule se décompose en trois parties : une pointe permettant de fendre l’air en ayant la plus petite traînée aérodynamique possible, un habitacle dépouillé et allégé au possible, simplement recouvert d’une bulle en plexiglas ultra-résistant, et un bloc moteur positionné derrière le pilote et surmonté par un aileron fixe.

honda-s-dream-streamliner-01

L’engin avait déjà pu réaliser quelques réglages préliminaires lors de la Speed Week le mois dernier. L’équipe a dû notamment repenser la verrière du véhicule après que son conducteur s’est plaint d’un manque de visibilité au cours des essais. La fusée japonaise y avait quand même établi la marque de 227,7 mph (366,4 kmh). C’est cette semaine-ci que le record tombe : 261,875 mph, soit 421, 447 km/h, sur l’exercice du mile D.A. ! Le véhicule ira même jusqu’à atteindre 261.96 mph (421.58 km/h) après le drapeau à damiers. C’est plus rapide d’un 1 km/h qu’une Bugatti Chiron … avec 13 cylindres de moins !

honda-s-dream-streamliner-02

Le S-Dream Streamliner vient ainsi de battre le record du monde FIA de la catégorie A (Groupe 1, Classe 4), traduisez « No limit » et devient la Honda la plus véloce de sa riche histoire, dépassant son précédent record datant de 2006 réalisé par une F1 BAR Honda modifiée à moteur V10, avec une vitesse de pointe de 247 mph (397 km/h). Honda confirme aussi par ce défi relevé haut la main son immense expérience en tant que motoriste automobile (comme moto, bien sur).

Via Honda