Le Nouvel Automobiliste

Future Toyota Avensis : elle pourrait bien être un SUV

Du SUV, en veux-tu en voilà : les « faux-baroudeurs » ne s’arrêtent plus de conquérir le cœur des clients, si bien que la sage berline Avensis pourrait bien muter en SUV.

Les SUV ont le vent en poupe : ce n’est pas une nouveauté. Mieux (ou pire diront certains !), il n’est pas rare de voir ces derniers temps des modèles changer de segment lors de leur renouvellement pour se transformer en SUV. Ainsi, le dernier Peugeot 5008 est passé du monospace au SUV. Le remplaçant du Citroën C3 Picasso devrait suivre le même chemin, et se doter de larges protections en plastique ou encore d’une garde au sol surélevée pour coller aux codes de la catégorie.

Ci-dessus : l’actuelle génération de Toyota Avensis. Lancée en 2008, restylée en 2012 et 2015 et disponible en berline comme en break. En lien le configurateur Toyota.fr.

Une autre auto, japonaise cette fois, pourrait en faire autant : il s’agit de la Toyota Avensis. Le changement serait d’autant plus radical que l’Avensis, à la base, est une berline (ou un break). La première génération d’Avensis, lancée en 1997, avait spécialement été conçue pour le marché européen. Mais la perte de vitesse du segment des berlines (au profit des monospaces puis des SUV), et la concurrence des marques européennes notamment ont mis à mal les ambitions de Toyota. L’actuel opus, commercialisé depuis 2008 (et restylé en 2012 et 2015), mène une carrière des plus discrètes, en France comme en Europe.

Malgré ses qualités, l’Avensis ne devrait donc pas être remplacée sous la forme d’une berline et/ou d’un break. S’il était question de la suppression pur et simple de ce modèle il y a quelques semaines, il semblerait que Toyota songe à le changer par un SUV. En tout cas, c’est ce que Johan van Zyl, le président de Toyota Europe a laissé entendre aux journalistes anglais d’Autoexpress.

Mais rien n’est arrêté pour l’instant : nous ne sommes qu’au stade de la discussion. Toujours est-il qu’on pourrait facilement imaginer un SUV, pourquoi pas doté de sept places, s’intercalant entre le RAV-4 (4,60 m de long) et le Land Cruiser 5 portes (4,78 m). Reste à savoir s’il serait toujours fabriqué dans l’usine Toyota de Burnaston, dans le Derbyshire (Grande-Bretagne – retrouvez l’article d’Eddy sur l’automobile et le Brexit). Bref, affaire à suivre. Nous rappellerons que Toyota s’apprête actuellement à lancer le C-HR, son premier SUV compact hybride.

Source : Autoexpress.co.uk.