Le Nouvel Automobiliste
Ford India

Ford : vers un retrait de l’Inde au profit d’une JV avec Mahindra

Ford est en train d’envisager un changement complet de stratégie en Inde. En effet, le géant américain souhaite mettre fin à sa présence indienne entant qu’entreprise indépendante pour privilégier un partenariat avec Mahindra sous la forme d’une joint-venture (JV ou co-entreprise). Changement complet de paradigme pour Ford, jusqu’alors habitué à opérer localement en Inde, à l’image de ses autres implantations mondiales (Chine exclue).

Vers un retrait partiel de l’Inde pour Ford

Alors que Ford annonce un partenariat européen avec VW, portant notamment sur les VU (véhicules utilitaires), après avoir décidé de se retirer du marché russe (VP uniquement), c’est un autre pan de l’indépendance de Ford qui est remis en question : les activités indiennes. En 2017, c’est GM qui avait fortement réduit sa présence indienne, désormais, c’est au tour de Ford de repenser sa présence locale. Malgré plus de 2 milliards de Dollars investis en Inde sur plus de 20 ans, Ford n’a toujours pas réussi à s’imposer en Inde, marché dominé par Maruti-Suzuki. Ford ne représente que 3% de parts de ce marché, dont la croissance est l’une des plus importante du monde. C’est d’ailleurs cette croissance qui a incité PSA à y déployer la marque Citroën dans les années à venir.

Pour Ford, on parle d’une JV avec Mahindra, dont l’américain serait propriétaire de 49% des parts. Le personnel ainsi que les usines de Ford seraient transférés à la nouvelle JV dans le cadre de cet accord, une forme de retrait partiel de l’Inde. Le deal serait conclu sous 90 jours selon les sources reprises par Reuters. Ford, tout comme Mahindra, n’a pour l’instant pas commenté. La JV pourrait assez logiquement produire des SUV et des voitures hybrides ou électriques, comme le veut la tendance du marché local.

Un marché indien difficile

Avec 3,3 million d’unités produites en un an et une croissance passée de 8% en 2017 à 3% l’an passé, le marché indien reste important et en expansion malgré sa baisse de régime. On prévoit ainsi 5 million de voitures par an d’ici à 2023 en Inde. Le marché est dominé par Maruti-Suzuki et par Hyundai, le premier s’arrogeant carrément 51% de parts de marché ! C’est donc 1,7 million de voitures, à comparer aux 93 000 de Ford sur la dernière année fiscale.

Avec cet accord, Ford disposerait du réseau Mahindra pour écouler ses voitures, et abaisserait ses coûts sur un marché où le prix de vente est crucial. Un changement important pour Ford et un accord à surveiller dans les semaines à venir.

Source : Reuters.