Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

Ferrari 812 Superfast : le nouveau Grand Tourisme de Maranello

Superfast, voilà un nom qui promet! Pour remplacer la F12berlinetta et ses 740 ch, Ferrari met les petits plats dans les grands et révèle son nouveau grand tourisme à moteur V12 avant : voici la Ferrari 812 Superfast.

Pour l’instant et comme souvent avec la communication de Ferrari, le premier communiqué de presse est plutôt lapidaire, nous ferons donc avec. Des nuages, une route qui invite à conduire, et surtout un bolide rouge! Le style est directement dans la veine des productions précédentes, avec un becquet qui rappelle la F12 tdf, des optiques proches de la SP275 RW Competizione, et des appendices aérodynamiques comme toujours discrets mais à l’efficacité attendue (capot et ailes échancrés, montant arrière avec prise d’air, bouclier à ajustement dynamique selon la vitesse). Côté style, on remarquera enfin des optiques très travaillées (compliquées ?) à l’avant, et GTC4 Lusso à l’arrière.

La nouvelle 812 Superfast est légèrement plus imposante que sa prédécesseure, la F12 Berlinetta. Elle annonce les dimensions suivantes (entre parenthèses celles de la F12) :

L : 4.657 m (4.62 m)
l : 1.971 m (1.94 m)
h : 1.276 m (1.27 m)

Le poids officiel est de 1.525 kg avec une répartition des masses qui place 47% de la masse sur l’avant et 53% sur l’arrière. Avec une puissance 800 ch, la supercar italienne revendique un rapport poids/puissance de premier ordre de 1.90 kg/ch.
La 818 Superfast profite d’un système de freinage avec des disques en carbone-céramique pincés par des étriers à 6 pistons à l’avant et 4 à l’arrière. Elle est posée sur des roues en 20 pouces de diamètre chaussées des nouveaux pneumatiques Michelin Pilot Sport 4S en 275/35 R20 à l’avant et 315/35 R20 à l’arrière.

Cette Ferrari 812 Superfast sera révélée au prochain Salon de Genève, comme il y a 5 ans ce fut le cas pour la LaFerrari. Ainsi, en 5 ans, Ferrari a réussi à faire descendre la puissance de son V12 sur un modèle de série.
En effet, la 812 Superfast annonce avoir un V12 6,5 l (un réalésage du bloc 6,3 l des F12 et TdF) de 800 ch à 8500 trs/min et un couple de 718 Nm à 7000 trs/min dont 80 % sont disponibles dès 3500 trs. Ce superbe V12 développe la puissance spécifique de 123 ch/L. Outre l’évolution de la cylindrée et l’optimisation de toutes les pièces du 12 cylindres, la Ferrari profite d’une nouvelle injection directe qui fonctionne sous une pression de 350 bars. Par ailleurs de nouveaux conduits d’admission à géométrie variable dont la conception est dérivée de celle des moteurs de F1 à aspiration naturelle permettent au moteur de mieux respirer et donc d’être plus performant qu’avec un système classique.
La transmission à double embrayage de la 812 Superfast profite de rapports de vitesse spécifiques qui, combinés à des temps de passage des vitesses plus courts entre les rapports, améliorent encore la réponse à l’accélérateur.

Le 0 à 100 km/h est englouti en moins de 2,9 secondes, comme sa meilleure ennemie la Lamborghini Aventador, et la V-Max dépasse les 340 km/h. Ferrari annonce une consommation mixte de 14.9 L/100 km et des émissions de CO2 de 340 g/km qui imposeront un malus écolo de 10.000€ aux acheteurs français.

La nouvelle Ferrari bénéficie d’une nouvelle direction assistée électrique EPS. Elle se veut encore plus précise, réactive et informative que celle des F12 et F12tdf. Les assistances électroniques dynamiques présentes sur le coupé inculent notamment  du véhicule la 5e génération du système de contrôle de l’angle de dérapage (SSC) afin de rendre plus aisée la maitrise de la voiture et de ses performances pour les amateurs qui ne sont pas tous des pilotes émérites capables de matriser la fougue des 800 ch qui déboulent sur les deux roues arrière motrices. Pour la première fois, le système de rayon de braquage des roues arrières directrices (PCV) est le système de deuxième génération qui profite de l’expérience acquise par le constructeur avec la F12tdf. Si on en croit les informations, ce nouveau système PCV est plus fin et plus réactif que ce que nous connaissions jusqu’à maintenant sur la F12.

Le nom Superfast rappellera des souvenirs aux fans de Ferrari : il s’agit d’un hommage à la 500 Superfast des années 60. Néanmoins, nul néo-rétro dans cette 812 Superfast de 2017 puisque tout est à l’heure du XXIe siècle : transmission double embrayage, direction assistée électriquement (EPS system) et roues arrières directrices (PCV) comme sur la F12 tdf. Voilà donc un nouveau concentré de Grand Tourisme proposé par Maranello, à découvrir dans moins d’un mois lors du salon Genevois !

L’habitacle, toujours prévu pour deux passagers reprend l’esprit de celui de la F12 Berlinetta mais s’actualise dans son dessin et notamment celui de la planche de bord qui se veut plus moderne. Il perd notamment un de ses trois aérateurs centraux, profite d’un nouvel affichage des informations face au passager, fait la part belle à l’aluminium et profite d’un volant redessiné ainsi que de sièges en partie modifiés dans leur assise (et probablement dossier).

Cette nouvelle Ferrari 812 Superfast est, à l’image des modèles qui l’ont précédé, un monument du monde automobile avec notamment son V12 en position avant et ses performances hors norme et pour le coup, on est bien un peu obligé de dire merci au patron de Ferrari, Sergio Marchionne.

A découvrir à Genève début mars.

Via Ferrari