Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

Faurecia inaugure une nouvelle usine aux États-Unis

Faurecia a inauguré la semaine dernière une usine de fabrication de sièges dans le Kentucky, à Simpsonville.

logo faureciaL’équipementier français continue à développer son activité en Amérique du Nord. Déjà présente depuis de nombreuses années sur le marché l’entreprise française est devenue un partenaire important des constructeurs automobiles comme Ford ou Chevrolet mais aussi Nissan. C’est cependant Ford qui profitera de cette nouvelle implantation puisque le site de production inauguré est spécialisé dans les sièges de pick-up et que l’entreprise de Dearborn a signé un nouveau contrat avec le français pour la fourniture de sa gamme Super Duty.

Le site de production encore en chantier
Le site de production encore en chantier

L’implantation dans le Kentucky n’est aucunement le fruit du hasard puisque Ford, deuxième client de Faurecia derrière Volkswagen et devant PSA, possède un site de production à Louisville, à quelques encablures de la toute petite localité de Simpsonville (moins de 2500 habitants), dans lequel sont produits les F-250, F-350, F-450 et F-550 qui seront donc tous équipés des sièges Faurecia. C’est évidement pour l’équipementier un contrat de première importance puisque ces véhicules aux dimensions typiquement américaines se vendent littéralement comme des petits pains outre-Atlantique. Ford annonce ainsi avoir écoulé plus de 310 000 Super Duties sur la seule année 2015.

Le site ouvert la semaine dernière est le 36e site de production de Faurecia en Amérique du Nord, il emploiera plus de 500 personnes, ce qui portera ainsi le nombre de salariés du groupe dans la région à plus de 20 000 personnes. Aux Etats-Unis et au Mexique Faurecia travaille également en étroite collaboration avec Chevrolet ou Nissan, toujours pour les sièges de Pick-up, mais l’entreprise, désormais présente dans 34 pays au travers de 330 sites de production et de R&D, est aussi un leader mondial dans ses autres domaines (contrôle des émissions ou systèmes d’intérieur par exemple). Son chiffre d’affaire s’est élevé en 2014 à un peu moins de 19 milliards d’euros.

Bref, une entreprise qui se porte bien.

Via Faurecia, Automotive News

Pour retrouver notre essai du Super Duty, c’est ici.