Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

Essai Nuova Fiat Tipo SW : jamais deux sans trois ?

La Fiat Tipo, vous en avez sûrement déjà entendu parler, si tant est que vous suiviez un tantinet notre site. En effet, nous avons déjà pu approcher les versions quatre et cinq portes et eu un avant-goût du break. Néanmoins, afin de parfaire notre avis de cette troisième et dernière version de la berline compacte turinoise, nous en avons exploré les moindres recoins, ce, aux abords d’Avignon.

Sommaire :

1: La nouvelle Fiat Tipo SW, un break au rabais ?
2: Ce n’est pas la taille qui compte, c’est comment l’on s’en sert !
3: Mais derrière le volant, c’est comment ?
4: Un petit bilan pour la route !

La nouvelle Tipo SW, un break au rabais ?

Si toutefois vous n’aviez eu vents de ce millésime 2016 de la Tipo, vous connaissez sûrement la première du nom, sortie en 1988, élue Voiture européenne de l’année 1989 et produite à près de deux millions d’exemplaires. C’est d’ailleurs un tel succès que recherche Fiat en proposant cette nouvelle Tipo dans plus de quarante pays différents et notamment, en trois carrosseries distinctes elles-mêmes proposées en différents niveaux de finitions clairs et concis.

En effet, la nouvelle Fiat Tipo dans sa version berline 4 portes fut lancée en mars à des tarifs imbattables s’échelonnant entre 12 490€ pour la version de base et 21 380€ en pack « Easy » et parée de toutes les options possibles. De même, la 5 portes lancée en juin est disponible à partir de 13 990€ et adopte une finition « Lounge » proposée entre 18 490€ et 22 490€ selon la motorisation.

Mais revenons-en à notre break à l’essai aujourd’hui et disponible en concession depuis le premier septembre : avec un prix d’attaque à 15 490€ la Tipo SW se veut parmi les breaks les plus compétitifs du marché, proposant à ce tarif un équipement plus que correct (moteur essence 1.4 95 ch, barres de toit, autoradio U-Connect live avec prise AUX et USB, ordinateur de bord LCD, climatisation, vitres avants et arrières électriques, 8 airbags…).

Si cela ne suffit pas, trois autres niveaux de finitions sont disponibles pour, à chaque fois, un supplément de 1500€, allant de la finition Pop à Lounge, en passant par Easy. Au fur et à mesure de ces versions, divers équipements s’ajoutent à l’instar d’une caméra de recul, d’un système de freinage d’urgence, d’un régulateur de vitesse auto-adaptatif, d’un système multimédia tactile avec GPS et bien d’autres…

En outre, il est possible de choisir entre cinq moteurs : un 1.4 essence 95 ch, un 1.4 T-Jet essence 120 ch, un 1.4 T-Jet GPL 120 ch, un 1.3 Multijet diesel 95 ch ou enfin un 1.6 Multijet diesel 120 ch. Bref, tout est parfaitement expliqué dans la brochure ici bas.

Nous avons aujourd’hui pu essayer deux Tipo SW en finition Lounge, purement identiques en configuration, mais l’une dotée du moteur essence de 120 chevaux, et l’autre du moteur diesel de même puissance. Soit, respectivement vendues aux alentours de 21 500 et 24 000 euros, probablement parmi les versions qui seront les plus vendues. Rendez-vous en page suivante.

2: Ce n’est pas la taille qui compte, c’est comment l’on s’en sert !
3: Mais derrière le volant, c’est comment ?
4: Un petit bilan pour la route !