Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

Essai Ford Fiesta ST200 : Dernier Sprint

1- Intérieur / Extérieur – Discrète et élégante… mais pas distinctive
2- Sur la route – Le plaisir – retrouvé – de conduire
3- Face à la concurrence – Agressive sur la route ainsi que sur son prix?

Agressive sur la route ainsi que sur les tarifs ?

essai-ford-fiesta-st200-vue-arriere-brume
A l’aise sur un terrain glissant, l’est-elle également au niveau du rapport qualité / prix?

Séduisante aussi bien sur le papier que sur la route, la Fiesta ST200 l’est finalement tout autant lorsque la question du tarif est abordée. Concurrente directe des citadines radicales telles que les Peugeot 208 GTi by Peugeot Sport, Clio R.S. 220 Trophy ou encore DS 3 Performance, cette ultime variante de la Fiesta 6ème génération se trouve être parmi les moins chères, avec un tarif affiché à 27 300 €. De ce fait, l’écart de prix varie de 650 € avec la DS 3, et court jusqu’à plus de 3000 € avec la Clio R.S. Trophy et la Peugeot 208 GTi PS, ce qui commence à chiffrer.

La Fiesta propose de série des équipements tels que la climatisation automatique, les sièges avant chauffants, l’aide au démarrage en côte ou encore le – discutable – GPS SYNC.

essai-ford-fiesta-st200-ecran-gps-non-tactile
Certains équipements accusent leur âge tel que le GPS non tactile

Malheureusement – et comme à l’accoutumé avec le constructeur américain – il faut encore passer par la case des options afin d’équiper son véhicule de quelques atouts facilitant la conduite au quotidien : radar de recul, allumage automatique des feux ou encore régulateur de vitesse sont potentiellement à envisager lors de l’achat.

Face à celle-ci, la version radiale de la Peugeot 208 GTi propose un équipement de série plus complet, incluant la climatisation automatique bizone, l’allumage automatique des feux ou encore le GPS à écran tactile de 7 pouces. Mais c’est surtout son différentiel à glissement limité Torsen qui pourrait faire pencher la balance en sa faveur tout comme une meilleure qualité perçue au prix d’un investissement supérieur. Basée sur la même plate-forme que cette dernière, la DS 3 Perf’ reprend quasiment les mêmes équipements y compris le différentiel… mais pour 2000 € moins cher que la Peugeot, se plaçant à un niveau tarifaire similaire à la ST200 et représentant de facto, un choix à ne pas négliger. Enfin, la Clio R.S. Trophy dispose d’un moteur plus puissant de 20 ch que celui de la Fiesta ST200 mais reste similaire dans les équipements proposés (hormis par sa boîte automatique double-embrayage), sans pour autant disposer d’aides à la conduite supplémentaires alors que son prix est sensiblement plus élevé.

Avec cette version ST200, Ford offre à sa Fiesta un dernier sprint avant son remplacement prévu l’année prochaine. De quoi se remettre au niveau des concurrentes, avec un caractère réellement centré sur le plaisir de conduire et non sur la polyvalence tel que le font d’autres marques. Sa seule vraie concurrente, en capacité et en tarifs, nous semble être la pétillante DS 3 Performance, à ne pas négliger dans votre choix. Comme cette dernière, et pour peu que nous vous ne soyez pas trop regardant sur sa raideur ou son manque d’équipements modernes, la Fiesta ST200 vous offre en contrepartie un châssis digne de ce nom ainsi qu’un moteur percutant. Une hot hatch authentique !

Article et crédit photos : Fabien Legrand

1- Intérieur / Extérieur – Discrète et élégante… mais pas distinctive
2- Sur la route – Le plaisir – retrouvé – de conduire
3- Face à la concurrence – Agressive sur la route ainsi que sur son prix?