Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

Essai Ford Fiesta ST200 : Dernier Sprint

1- Intérieur / Extérieur – Discrète et élégante… mais pas distinctive
2- Sur la route – Le plaisir – retrouvé – de conduire
3- Face à la concurrence – Agressive sur la route ainsi que sur son prix?

Le plaisir – retrouvé – de conduire

Avec 1163 kg sur la balance, la Fiesta ST200 est dans la moyenne du segment, une 208 GTi totalisant 1160 kg et une Clio R.S. 1204 kg, la faute en partie à la boîte EDC. Avec un moteur revisité développant 20 ch et 50 Nm de plus, cette petite bombe sur roues s’annonçait encore plus vive que la ST classique et ses 182 équidés. Mieux, elle va jusqu’à proposer un overboost offrant 15 ch supplémentaires et 30 Nm de plus ! Sur le papier donc, tous les éléments étaient réunis pour un essai athlétique et réellement prometteur. Malheureusement pour nous, le véhicule venait de voir ses plaquettes de frein ainsi que le train de pneus avant changés, nous incitant à la prudence dans un premier temps…

Pour une première sortie en ville et juste après quelques dos d’âne, c’est avant tout l’envie de conserver ses vertèbres intactes qui nous a incités à une conduite plus souple. Bien que les suspensions aient été mises à jour, cela reste très ferme, même si aux dire de Ford le confort a été amélioré par rapport à la version 182 ch, avec des ressorts durs à la compression puis souples à la détente.

essai-ford-fiesta-st200-vue-laterale-sieges-bacquet
Les sièges Recaro maintiennent bien mais nécessitent d’être contorsionniste pour s’y asseoir

Devoir rouler doucement les premières heures nous a permis de prêter attention à d’autres détails, tels que la boîte de vitesses aux 6 rapports -très- bien guidés et dotée d’un bon verrouillage, ne générant aucun à-coup dans les bouchons et ne laissant présager que du bon lors de séances plus poussées. Un peu comme la sonorité du moteur en somme, car délivrant un son feutré quoiqu’un peu rauque, celui-ci donne de la voix lorsque l’on commence à monter dans les tours, aidé par l’amplificateur sonore mis en place, faisant en sorte que seul le conducteur – et non les piétons et autres automobilistes – puisse en profiter.

Jusqu’à présent, le design et les premiers éléments comportementaux ne trahissent nullement l’âge de la Fiesta, sortie initialement en 2008 puis restylée en 2013. En revanche, les équipements technologiques ne laissent pas la place au doute : comme mentionné auparavant, il s’agit du GPS SYNC de 1ère génération à l’interface vieillissante et non tactile, ainsi que de la console centrale chargée visuellement… tout en étant datée. Sur ce point, la Focus ST, plus jeune, est davantage à la page et plus intuitive.

essai-ford-fiesta-st200-interieur-en-conduite
Les phases d’accélérations sont tout bonnement jubilatoires!

Mais qu’importe car la vocation de cette ST200 n’est pas de jouer avec les équipements ou le tape-à-l’œil électronique, mais bien avec le moteur et autant dire que dès les premières franches accélérations, cela pousse fort, très fort même! Le turbo se déclenche extrêmement rapidement, ne générant aucun lag, sans pour autant déborder le train avant qui encaisse les 290 Nm de couple aisément et jusqu’à 6000 tours / min. De quoi abattre le 0 à 100 en 6,7 secondes – soit 0,2 de moins qu’avec la 182 ch – mais surtout attaquer les courbes sans être obligé de faire tomber tous les rapports !

essai-ford-fiesta-st200-vue-dynamique-laterale
Rapide, agile et légèrement plus confortable que la ST182. Que demander de plus?

Quel que soit le type de route – hors ville – la Fiesta ST200 semble littéralement avaler le bitume sans pour autant sourciller, et ce ne sont pas les chemins de forêt étroits et tortueux qui lui font peur tant la direction – toujours une habitude chez Ford – se veut précise avec son train avant incisif ainsi qu’un roulis maîtrisé. Le train arrière se place toujours tel que souhaité, évitant les éventuels déclenchements de l’ESP. Les modifications apportées avec une barre de torsion arrière plus rigide ainsi qu’une barre antiroulis avant au diamètre augmenté n’y sont certainement pas étrangères !

A l’image des Focus ST Ecoboost essence et TDCi Diesel que nous avons testées, cette petite Fiesta ST donne le sourire dès que l’on met les gaz. Ce sourire, nous aurions aimé l’avoir également au moment des phases de freinage, mais malgré un léger rodage, ce n’était pas suffisant pour avoir assez de recul sur ses aptitudes. Reste qu’avec des disques de 278 mm à l’avant et de 253 mm à l’arrière, celui-ci devrait être à la hauteur lorsqu’il s’agira d’arrêter ce poids plume bourré d’énergie sur roues.

essai-ford-fiesta-st200-vue-dynamique-arriere-2
Seuls la couleur de carrosserie ainsi que le monogramme ST200 permettent de l’identifier, vue de l’arrière

Même si Ford se vante d’annoncer une consommation officielle de 6,1 litres au 100, nous avons relevé – non sans s’être fait plaisir – 8,2 litres / 100 tandis que nos confrères d’un magazine spécialisé avaient tout simplement décroché une moyenne de 21,2 litres / 100… probablement réalisée sur circuit.

essai-ford-fiesta-st200-bouton-power-demarrage-mains-libres
Malgré 200 ch, la consommation reste modérée en utilisation poussée sur route

La Fiesta ST200 excelle sur les petites routes ou encore les autoroutes, les nouveaux réglages faisant d’elle un jouet à mettre entre les mains des puristes, à savoir ceux qui préfèrent le plaisir de conduire au confort de conduite. Car c’est bien sur ce dernière point que cette ST200 pêche, à cause d’une fermeté assez prononcée en ville – la conduire pouvant être éprouvant par moments – ainsi que d’équipements d’un autre temps. Ceci étant, cette version survitaminée est-elle un bon plan financièrement parlant ?

 

Fiesta ST182 Fiesta ST200
Puissance (sans / avec overboost) 182 ch / 197 ch 200 ch / 215 ch
Couple (sans / avec overboost) 240 Nm / 290 Nm 290 Nm / 320 Nm
0 à 100 km/h 6,9 s 6,7 s
Vitesse maxi 223 km/h 230 km/h

 

 1- Intérieur / Extérieur – Discrète et élégante… mais pas distinctive
2- Sur la route – Le plaisir – retrouvé – de conduire
3- Face à la concurrence – Agressive sur la route ainsi que sur son prix?