Le Nouvel Automobiliste

Epoqu’Auto 2019 : les Berliet de construction sont avancés !

Les camions Berliet sont une tradition du salon Epoqu’Auto. La Fondation Berliet fait venir quelques camions de sa collection pour rappeler l’histoire du constructeur lyonnais. Après les camions de Paul Berliet, en 2018, la thématique choisie en 2019 a trait aux camions de construction et de service. Tour d’horizon en images.

Des camions Berliet de 1912 à 1975 à Epoqu’Auto 2019

Installés dans le Hall 6, l’exposition Berliet est attenante d’un nouveau plateau créé pour cette édition 2019, autour des véhicules utilitaires et des poids lourds. Une proximité toute indiquée pour la thématique autour des services et des véhicules de construction, marquée par la présence de 5 camions de la Fondation Marius Berliet ainsi que d’un du musée des Sapeurs Pompiers Lyon Rhône.

Le doyen de ces camions est un Berliet CAD à citerne d’arrosage de 1912 de teinte verte : sur roues à bandages pleins en bois, il transporte 3700 litres d’eau et participait à l’entretien et au nettoyage de Lyon il y a plus d’un siècle ! L’intérieur était des plus spartiates et se limitait à un volant, des pédales et une banquette… mais déjà le volant est à droite pour mieux éviter d’arroser les piétons sur les trottoirs, une particularité que l’on retrouve encore aujourd’hui.

Disposé au centre, le tracteur bleu est un Berliet TDR 7W de 1948 à moteur de 7,2 l pour 85 ch. Il a été restauré en 2014 et circulait initialement dans le Doubs à Exincourt. Derrière lui, trois modèles permettent par leur logo de voir l’évolution de Berliet et de son emblème. En jaune, c’est un camion GCM 5 de 1930, sauvé d’une casse de l’Ariège en 1988. Sa restauration a réclamé 2500 heures en 1998 afin qu’il retrouve fière allure robuste, adaptée à sa mission de travaux publics.

Au centre, c’est le plus jeune de tous : un Berliet GBH 280 de 1975. L’oeil aguerri aura reconnu la typographie Renault du logo. En effet, RVI le rebadge à partir de 1980 du Losange, et au total 31 000 exemplaires seront produits de ce camion ici présenté en version dépanneuse à 3 essieux. En vert enfin, un GLR M3 de 1965 à moteur « Magic » 9,5 l 180 ch dont la réputation était sans pareille : « il ne casse pas là où les autres consomment des pièces » !

Egalement présent sur le plateau mais n’appartenant pas à la Fondation Berliet, un fourgon-pompe Berliet CBA 2 de 1919 est présent, qui sort de 4 ans de restauration ! De quoi lui faire retrouver son lustre de service actif, qu’il avait quitté en 1950.

Autour, des clubs exposent également « leurs » Berliet : ainsi du club Patrimoine de Transport Routier Ancien venu avec un GLB 18 4×4 de 1960 de teinte beige et transportant un tracteur sur son plateau ; il est accompagné d’un GBC 8M 6×6 Gazelle à moteur 5 cylindres de 1961 similaire au camion du film 100 000 Dollars au soleil.

Les camions Berliet d’Epoqu’Auto 2019 :

Crédit photos : Le Nouvel Automobiliste – François Mortier