Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

En Angleterre, la finition Furio fait son retour sur la Citroën C1

Le degré de finition Furio fait son grand retour chez Citroën sur la C1 disponible en Angleterre pour séduire les jeunes automobilistes…

Ah, les Furio… Un patronyme qui fleure bon les Citroën des années 2000, la « grande époque » des Saxo Furio avec des éléments (ceintures de sécurité, sellerie… ) de la même couleur que la carrosserie et des cadrans à fond gris… mais aussi, plus proche de nous, celle des C2 puis des C3 Furio… Il s’agissait pour Citroën, à travers cette déclinaison, de dynamiser son entrée de gamme et ses plus petits moteurs. Les habitudes changent un peu chez les Chevrons puisque la nouvelle Furio est la C1 avec ses deux blocs, 1,0 l 68 et 1,2 l 82 chevaux.

Si l’esprit des C2 et C3 Furio est assez éloigné du sport, la toute première Furio, la Saxo vendue en Belgique à partir de l’an 2000, avait des prétentions sportives. C’est ce crédo que reprend la C1 qui, par son pack esthétique, muscle son style, avec un échappement central au milieu d’un petit diffuseur, des jantes noires 15 », des coques de rétroviseurs et des cabochons en rouge « Sunrise », et… des autocollants. Qui courent des portières jusques aux feux, lui donnant (reconnaissons-le) un petit dynamisme.

La cible ? les jeunes conducteurs. Vendue en blanche ou grise, la C1 Furio possède à bord la dotation d’une finition Feel (milieu de gamme), avec une sellerie Wave et de la connectivité Mirror Link. Le tout pour £10,855, soit un peu moins de 12 000 €.

La forme plutôt que le fond donc, cependant les capacités de la C1 (identiques à celle d’une Peugeot 108 testée ici) sont intéressantes : le 3-cylindres fait un bruit agréable à l’accélération, la voiture est légère, son châssis un peu joueur… Du potentiel existe pour une C1 vraiment sportive ! Tout comme il en existait pour une C1 « Urban Ride » mais, manifestement, le constructeur a dû oublier qu’une majorité des personne qu’il avait sondés soutenait son passage en série !

Dernier point intéressant : la Saxo Furio mit deux ans avant d’être lancée finalement en France. Alors, faudra-t-il attendre jusqu’en 2018 pour avoir une Citroën C1 Furio chez nous ?

Via Citroën, Motor1.com et autos-series-limitees.fr