Le Nouvel Automobiliste

Renault-Nissan et Microsoft se rapprochent autour de la voiture connectée

Dans l’optique de développer des services connectés à bord de ses futurs modèles, le groupe Renault-Nissan signe un partenariat avec Microsoft.

Plus qu’un effet de mode, les constructeurs automobiles avancent petit à petit leurs pions dans la voiture autonome et les services liés à la connectivité. Et si certains préfèrent travailler en interne, Renault-Nissan a quant à lui choisi de conclure un partenariat industriel avec Microsoft. « Les deux groupes vont collaborer au développement des futurs services connectés pour les véhicules reposant sur Microsoft Azure, l’une des offres de cloud intelligent de Microsoft. Ces nouveaux services amélioreront l’expérience du client grâce à la navigation avancée, la maintenance prédictive et les services centrés sur le véhicule, le contrôle à distance des fonctions du véhicule, mobilité externe et mises à jour en temps réel » précise le communiqué.

L’objectif est, d’ici 2020, de lancer dix véhicules dotés de capacités autonomes. Parmi les futurs services proposés, sont évoqués le diagnostic en temps réel, la mise à jour des différents logiciels à distance, la protection de la voiture via un logiciel de tracking, ou encore de permettre aux clients de « garder le contact », en s’enregistrant sur Azure et en communiquant l’heure estimée de son arrivée à ses amis, voire un changement de programme.

Il convient quoi qu’il en soit de préciser que cet accord n’est pas exclusif : Microsoft peut très bien se rapprocher d’autres constructeurs. D’ailleurs, la firme de Redmond avaient déjà par le passé contracté avec Volvo et Toyota notamment.

Sources : Renault-Nissan, Microsoft.
Crédits illustrations : Renault, Rémy Morelle pour The Automobilist.