Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

DS 4S : La DS compacte chinoise qu’il nous faut !

C’est peut-être la DS 4 qu’il nous faudrait ! DS Automobiles présente au Salon de Canton un nouveau modèle spécifique au marché chinois : la DS 4S. C’est dommage, elle ne déparerait pas sur les routes européennes !
DS 4S 2016.14Ah, DS… Le label « premium » de PSA continue de déployer ses ailes, envers et contre toutes les contraintes. En effet, la marque manque de nouveautés en Europe et en est réduite à restyler ses produits en leur adaptant tous sa calandre « DS Wings ». Et en Chine, où la marque est née indépendamment de Citroën, il faut respecter la promesse faite à ChangAn, le partenaire de la co-entreprise CAPSA, d’un lancement par an entre 2012 et 2016. Ainsi, après la DS 5 en 2012, la 5LS en 2013, la 6/6WR en 2014, voici en cette fin d’année 2015 la DS 4S. L’objectif est de doter DS d’une gamme complète de modèles, mais le souci de cette stratégie est de ne pas avoir coordonné les projets chinois avec les projets européens !DS 4S.2016.3 DS 4S.2016.2Ainsi donc, à l’heure où la DS 4 vient d’être restylée, DS lance un spin-off sur la même plateforme PF2 aux antipodes, la DS 4S. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? A bien les regarder pourtant, DS 4 et DS 4S n’ont rien en commun si ce n’est leur badge. En effet, la DS 4S est dérivée de la DS 5LS, berline tricorps locale, dérivée de la Citroën C4-L, variante tricorps de la C4 dont la DS4 était l’interprétation luxueuse lorsque DS et Citroën étaient une même marque, en 2011. Si vous avez du mal à suivre, dites-vous que vous n’êtes pas les seuls. En tout cas ces deux sœurs sont liées sans partager quoique ce soit de visible.

La DS 4S « chinoise » avance les dimensions suivantes, et bien évidemment, elles sont différentes de la version Spec Euro :

L : 4.43 m (+15 cm)
l : 1.84 m (+3 cm)
h : 1.51 m (-2 cm)
Emp : 2.71 m (+10 cm)

Autant le dire tout suite, cette nouvelle DS 4S est plus spacieuse -grâce au même empattement que la DS 5LS- et mieux assise que notre modèle tout en oubliant la fameuse posture de sauterelle surement tout droit sortie de l’esprit d’un membre zélé du service marketing qui voulait se distinguer ! Au final, la DS 4S est aboutie, là où la version européenne est… en manque d’attractivité. Les médiocres chiffres de vente l’attestent, « notre » DS 4 n’a pas rencontré son public et il n’est pas certain que la version restylée change la donne.

La DS 4S se présente donc comme une compacte bicorps, avec des optiques à diodes à la forme de celles des DS 5LS/DS 6, avec lesquelles la nouvelle venue partage son intérieur (tableau de bord et sièges). L’arrière en revanche est inédit, avec des feux dont la texture intérieur reprend des angles inspirés du logo de DS. L’ensemble est généreusement assaisonné de chrome (calandre, joncs latéraux, feux…) pour un esprit chic et luxueux, tandis que l’intérieur se pare du cuir maison au motif « bracelet de montre ». Pour inspirer le dynamisme, cette DS 4 locale reçoit la lettre « S » ainsi que des habillages rouges (teinte Dark Fire sur ces photos officielles, sellerie en cuir rouge optionnelle…).

La clientèle chinoise est en tout cas plus choyée que la clientèle du vieux continent. PSA a en effet pensé à son confort à bord avec plus de volume habitable, essentiellement aux places arrière, et, comble du luxe, du raffinement, on découvre des vitres classiquement descendante électriquement sur toutes les portes. Pour bien voyager à bord de cette nouvelle DS 4S, on découvre, toujours à l’arrière, la présence d’appuis têtes dits « confort » qui maintiennent agréablement le chef alors que sur la DS 4 (sans S), ce sont de simples reposes têtes… comme sur une C4.

Pour les européens, c’est encore la punition avec des vitres arrière fixes, mais il est vrai que l’on nous a vendu la DS 4 comme un « crossover » qui se situait entre le SUV, la berline compacte et… bien-sûr le coupé. La version Spec Euro 2016 propose donc une berline compacte et un Crossover (la Crossback)… mais les vitres arrière ne sont toujours pas mobiles verticalement. Il y a des jours où l’on préfèrerait être chinois.

Parmi les informations que DS communique dans son dossier de presse, on apprend le nombre de diodes de la face avant -136-, ou le nombre d’heures nécessaire à la confection des contre-portes tendues de cuir -8 heures, à la main. Cette DS 4S jouant définitivement une carte différente de la DS 4 européenne, elle a ses propres moteurs : le 1.2 L THP en 136 ch, le 1.6 L THP 160 ch et le 1.8 L THP 204 ch. En Europe, nous avons une DS 4 1.6 L THP 210 chevaux… Super !, car tous ces moteurs sont bien-sûr essence.

En revanche, tous les moteurs sont à boîte automatique Aisin EAT6, boîte identique à celle présentes sur les dernières productions PSA en Europe.

Le lancement de la DS 4S est prévu à la première moitié de l’année 2016, ce qui nous permettra de la revoir au Salon de Pékin en avril prochain. Réservée à la Chine, cette DS 4S devrait ne pas en sortir, sauf peut-être dans quelques marchés où DS est en cours de débarquement (Russie, Iran). Et il faudra attendre le renouvellement de génération pour voir des DS 4 identiques en Europe et en Chine. L’un des préceptes de l’art de la guerre est de diviser pour mieux régner ; avec DS, on divise les produits, mais on a du mal à régner sur les marchés…

Cette DS 4S aidera peut-être à redresser les ventes. Elle devra pour cela se battre face aux Audi A3, Mercedes Classe A ou BMW Série 1… une Série 1 dont les feux ont sans doute un peu inspiré ceux de cette DS 4S.DS 4S.2016.1Pour mémoire et surtout pour comparaison, voici la DS 4 européenne restylée en images officielles :

Une chose est sûre, si DS veut exister en Europe, cette nouvelle DS 4S est la compacte qu’il faut à la nouvelle marque du groupe PSA car entre la vieillissante DS 3 dont on attend la version restylée dans les prochaines semaines et la ministérielle (ou présidentielle ?) DS 5 à la carrière discrète, il y a de la place pour une compacte qui séduise les clients et cette nouvelle DS 4S pourrait bien être celle-ci.

Via DS Automobiles