Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

Découverte statique : Ford Fiesta ST200

Frédéric vous l’a présentée lundi, je vous la fais découvrir au plus près puisque nous étions, aussi, à sa pré-révélation en préambule du Salon de Genève.

Celle que Julien avait conduite, et qui l’avait séduit par son comportement de véritable Kart, gagne 18 chevaux pour atteindre les 200 tout rond, voire 215 ch sous l’effet de l’overboost. Le couple grimpe à 290 Nm et jusqu’à 320 Nm en overboost. De belles valeurs qui la mettent au niveau des 208 GTi by Peugeot Sport, Clio R.S. Trophy et la distinguent d’une Seat Ibiza Cupra. C’est ainsi que le Directeur technique de Ford Performance, Raj Nair nous l’a présentée après le DG de Ford Europe, James Farley.

Côté style, cette nouvelle Fiesta ST200 reste toujours dans le coup avec un design sympa et dynamique sans être trop ostentatoire. La teinte est inédite, Gris Tempête, et accompagnée de 5 autres teintes, seulement. Les jantes anthracite alu sont en 17″ avec étriers rouge. Des logos ST (rouge en calandre et sur les Recaro) et ST200 (sur le hayon) parsèment la voiture. Cela se voit peu mais la suspension est rabaissée de 15 mm. Pas de différentiel comme sur une 208 GTi by PeugeotSport, mais un système de Torque Vectoring Control pour éviter la fouge du couple. Ainsi dotée, cette Fiesta musclée gagne 2 dixième sur le 0 à 100 (6,7 secondes désormais) et croise à 230 km/h en pointe.

Hot hatch populaire en Europe, elle voit là une ultime déclinaison avant le salut final qui séduit, attire… mais nous fait nous demander si une version RS n’aurait pas, comme pour la grande sœur Focus, définitivement assommé la concurrence. A découvrir une fois au volant, ce sera avant la fin de cette année.

Crédit photo : François M. pour The Automobilist.fr