Le Nouvel Automobiliste
Renault EZ-Pod

Découverte statique du Renault EZ-Pod

Au salon VIVA Tech à Paris, l’une des surprises à l’aube de ce premier jour d’exposition venait… de l’automobile ! Renault a en effet offert la primeur de son nouveau projet de mobilité urbaine au salon de la « tech » français avec le petit Renault EZ-Pod.

Renault EZ-Pod : deux places en toute autonomie !

Après l’EZ-Flex, imaginé pour la livraison dernier kilomètre en hypercentre urbain, voici l’EZ-Pod, un mobile électrique autonome pensé pour les déplacements sur très courte distance. A tel point qu’il n’a… pas de portière, comme un Twizy à qui il emprunte son feu arrière et ses sièges. Il occupe une surface au sol de 3m² et est construit sur une plateforme de… Twizy, encore lui, que l’on retrouve jusque dans les enjoliveurs.

A bord, les deux passagers (qui peuvent voyager avec un petit sac) circulent comme dans un salon ou dans une terrasse, l’un à côté de l’autre en quasi vis-à-vis, et quasi dos à la route. Il s’agit pour eux, d’une simple marche, de plus facilement accéder à bord et sortir de l’EZ-Pod. Autonome, ce dernier est guidé par un lidar et des radars installés autour de sa carrosserie en plus d’antennes et d’une connexion GPS en toiture. Seul un bouton d’arrêt d’urgence vient rappeler que l’homme peut gouverner la machine, dont le style s’inscrit en droite veine avec les concepts-cars EZ-Go et EZ-Pro dévoilés en 2018 pour les 120 ans du Losange.

L’EZ-Pod représente un pas de plus dans la longue mue des constructeurs automobiles vers des pourvoyeurs de services de mobilité, une démarche dans laquelle les constructeurs explorent toutes les voies possibles de nouveaux services à vendre un jour aux habitants des villes.

Crédit photos : François Mortier – Le Nouvel Automobiliste