Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

Découverte statique du Jeep Compass 2017

Présenté au Mondial de l’Automobile 2016, le Jeep Compass 2017 débutera sa carrière en Europe officiellement le 7 juillet 2017. Il permet à Jeep de compléter sa gamme et d’avoir enfin un produit sur le segment le plus en vue actuellement, celui des SUV de segment C où dominent les Peugeot 3008 et Renault Kadjar notamment. Fort de son passif en tout-terrain, Jeep rejoint donc la mêlée avec un modèle que nous avons découvert en avant-première à Paris.

Enfin un SUV familial chez Jeep !

Entre le petit Renegade (4,26 m) et le Cherokee (4,62), il manquait un maillon essentiel à la gamme Jeep. Le Compass, avec ses 4,39 m de long, 1,54 m de haut et 1,82 de large, correspond à son positionnement familial. Lancé dans le monde entier, le Compass est produit dans 4 usines : au Mexique pour les Etats-Unis depuis février, en Inde depuis début juin, en Chine à terme, et au Brésil à Pernambuco notamment pour l’Europe.

Les ambitions commerciales du Compass sont à la mesure de sa couverture du marché : le Directeur de la marque en France, M. Sébastien Perrais, évoque « 500 à 600 000 ventes », qui en feront le modèle le plus vendu du constructeur américain. Au total, le Compass doit permettre à Jeep de passer d’1,4 million de ventes en 2016 à 2 millions d’unités, d’ici 2020. Et quand on sait qu’en 2010, Jeep écoulait seulement 400.000 modèles par an… Cette progression impressionnante fait aujourd’hui de Jeep la marque la plus vendue du Groupe FCA.

Un design sans révolution

Pour dessiner le Compass, les designers de Jeep sont partis de références connues et établies. On pourrait même dire que c’est un petit Grand Cherokee. Il n’y a guère que le jonc chromé qui fait le tour du hayon qui permet de le distinguer de la gamme… mais pas forcément de ses concurrents, le futur Opel GrandLand X adoptant le même détail de style pour se différencier. Reste que les proportions sont bonnes, que ses rondeurs rassurent, et que le pavillon peut-être noir pour un traitement biton.

Côté teintes, des efforts sont faits avec notamment un blanc tri-couche perlé. Au total, 8 teintes sont proposées au lancement. Certaines viennent en contraste avec la calandre en noir laqué, un effet repris au Grand Cherokee.

Grand écran 8,4’’

A bord, l’ambiance Jeep se retrouve avec une ergonomie proche des Cherokee et Grand Cherokee. Pas de dépaysement donc, même si l’on retrouve pour la première fois sur le segment C un écran tactile de 8,4’’ issu du Grand Cherokee. C’est plus que l’écran d’un Kadjar, et presque autant qu’un 3008. Il est surtout idéalement disposé entre les aérateurs, pour un accès pratique pour le conducteur comme le passager.

Cet écran embarque l’info-divertissement U-Connect Live du Groupe FCA, avec connexion Apple et Android. Le plastique recouvrant le haut de planche de bord est généreusement moussé, ce n’est cependant pas le cas des parties supérieures de contre-portes à l’arrière. Les surtapis peuvent être en caoutchouc. Le coffre cube 428 litres.

Imaginé à Detroit

Bien que fabriqué partout dans le monde, le Compass a été développé à Detroit. Il bénéficie au total de 70 ADAS, avec dès l’entrée de gamme la présence de l’AFIL (alerte de franchissement involontaire de ligne) ou du dispositif anti-louvoiement utile pour ceux qui tractent des remorques.

Il n’en reste pas moins un tout-terrain avec, en version Trailhawck, des angles d’entrée de 29° à l’avant et de sortie de 33° à l’arrière. Le Compass revendique ainsi les meilleures capacités de franchissement de la catégorie, avec 2 systèmes de transmission 4×4 permettant de transférer jusqu’à 100 % du couple sur n’importe quelle roue. Un sélecteur de modes permet, comme chez de nombreux autres modèles de la concurrence, de passer de 4×2 à 4×4 à la demande.

2 boîtes de vitesses et 4 moteurs

Sous le capot du Compass, comptez sur la présence en Diesel des MultiJet II 120 et 140 ch, tandis qu’en essence seront installés les MultiAir 140 et 170 bien connus des utilisateurs de Fiat 124 et Abarth 124 Spider. Pour autant, aucune version « Fiatisée » du Compass ne serait à attendre. Ce, même s’il reprend la base de la plateforme modulaire des Renegade et 500X. Il s’agit là uniquement d’une optimisation des ressources du Groupe FCA. Deux boîtes de vitesses seront proposées : manuelle 6 rapports, et automatique 9 rapports.

Au lancement, une version « Opening Edition » est proposée à partir de 37.500 €, ou 369 €/mois. La gamme commence dès 24.950 € avec le degré Sport, et passe ensuite à Longitude (qui ajoute le démarrage sans clé), Longitude Business (pour les flottes, qui ajoute la caméra de recul), Limited (sur laquelle se base l’Opening Edition) et enfin Trailhawck, avec d’autres pare-chocs pour de meilleurs angles d’attaque.

Le Jeep Compass sera livré dès le 7 juillet

Le choix de la date du 7 juillet n’est pas un choix anodin : Jeep veut célébrer le chiffre 7 (7/07/17). Un chiffre d’autant plus porte bonheur que c’est le nombre d’ouïes présentes sur les calandres… Jeep. Cependant, le véhicule est en pré-lancement depuis la fin mai et déjà conquis une centaine de commandes, d’après le constructeur. Un chiffre qui augure du meilleur, donc, et que Jeep accompagnera en concession avec un dispositif digital. Des « phablets » seront installées pour permettre aux clients de configurer leur Compass.

Crédit photos : The Automobilist – François M.