Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

Découverte statique du BMW X2 au Brand Store George V

Découverte du BMW X2 à Paris

Dévoilé l’année dernière et étroitement issu du concept-car BMW X2 Concept, le nouveau BMW X2 marque, au même titre que le Série 2 Active Tourer, une rupture dans la gamme du constructeur munichois. Dérivé « chic et dynamique » du X1, le BMW X2 est l’une des nouveautés importantes de la marque, sur un segment qui ne cesse de se développer, les SUV compacts et urbains.

Le BMW X2 se laisse approcher au Brand Store BMW de Paris

Chocs de style et de symboles

Dès la face avant, le BMW X2 choisit de rompre avec une certaine continuité historique chez BMW. Regardez les haricots, et pour la première fois vous verrez qu’ils sont dans une position inversée ! Enfin presque, puisque seule la BMW 507 avait auparavant osé les arborer ainsi. C’est un détail, très mince, mais qui n’avait pas été exploité depuis longtemps. De plus, le bouclier bicolore avec un sabot gris remontant très haut est un artifice stylistique inédit chez le constructeur allemand, et propre au degré de finition M-Sport X, également inauguré par ce X2. Les antibrouillards en position haute, eux, sont une tradition depuis le BMW X5 lancé en 2000.

Le style se situe donc à mi-chemin entre la rupture et la continuité des précédentes productions. Un choix logique, on ne révolutionne pas des codes qui marchent auprès du public, tandis qu’il faut quand même donner une identité à ce X2 qui se veut différent des autres SUV. Sa cible : un public plus jeune et pas forcément parmi les habitués de la marque, avec un objectif de 70% de conquête de clients venant d’autres constructeurs. Sous la carrosserie, exit la propulsion chère aux munichoises et place à une traction, plateforme UKL oblige, même si le X2 est également disponible en version 4×4 XDrive.

Un coupé pour récidiver le « coup » des X6 et X4

Comment ? Le X2 est un coupé ? Par sa silhouette basse, il est en tout cas moins familial que le X1 dont il dérive. Par son style plus racé, il voit sa face devenir avant plus agressive tandis que la partie arrière se fait plus basse, plus « coupé ». Ce n’est pas aussi radical que sur des X4 et X6, certes, car la compacité était aussi un pré-requis. D’ailleurs, le X2 est plus court de 8 cm qu’un X1 et plus bas de 7 cm. La position de conduite, elle, s’en trouve abaissée de 20 mm.

Derrière ce que l’on pourrait voir comme un énième SUV, il y a une logique marketing. Les SUV urbains sont aujourd’hui le segment le plus en vogue du marché automobile, et deux modèles ont particulièrement transformé le paysage des villes : le Mercedes-Benz GLA et le Range Rover Evoque. Et même si le BMW X1 est devenu, en 2017, la BMW la plus vendue au monde, celui-ci ne présente pas encore l’esprit ramassé avec une ligne de caisse haute ainsi qu’une garde-au-toit basse. C’est là tout le but d’un X2 qui, s’il vient en duo du X1, pourrait à l’image des X6 et X4 trouver son public et s’imposer comme un modèle à part entière.

Le style arrière offre plus de dynamisme que celui d’un X1 ou d’un X3

Savoir se faire remarquer

Si le X2 fait encore son timide sur la route, c’est normal : sa commercialisation ne date que du 1er mars. Vous pouvez cependant l’approcher depuis quelques semaines au Brand Store BMW situé l’avenue George V, comme nous l’avons fait pour ces photos. La livrée du modèle, baptisée « Galvanic Gold » et en finition M Sport X (faisant office de haut de gamme à caractère sportif), interpelle. D’ailleurs, son style décalé s’apprécie encore plus en direct avec une face arrière et latérale travaillées tout en restant sobres.

Pour autant la sobriété n’est pas exactement ce qui caractérise ce X2, très agressif en partie avant avec de grandes ouïes latérales et ce traitement bicolore. De même, sur le montant C, la présence d’un rappel du logo BMW fait son apparition, comme sur le concept-car initial, ou sur les anciens coupés 3.0 CS. Était-ce nécessaire ? En tout cas cela pourrait en dire long sur le futur style des BMW, rejoignant en cela une tendance qui se remarque aussi chez Renault et Peugeot notamment, avec la mise en avant toujours plus affirmée de leurs logotypes.

 

Habitabilité et compacité

Si d’extérieur le X2 est entièrement nouveau, l’intérieur est entièrement connu puisqu’il est repris du X1. Ergonomie et finitions sont les mêmes, à certains détails de mobiliers près comme, en option, quelques surpiqûres jaunes par exemple. Bien agencé à l’avant, tourné vers le conducteur mais disposant de plusieurs poignées de maintien pour le passager, le X2 est également accueillant pour 2 à l’arrière grâce aux dossiers de sièges creusés, et à une profonde cave à pied. A trois, il est plus difficile de cohabiter, tunnel central oblige, y compris en version traction SDrive. La banquette offre, elle, deux angles selon que vous favorisiez le volume du coffre ou le repos du dos de vos occupants.

Ainsi donc, de 1 à 6, BMW propose un dérivé « coupé » pour chacun de ses SUV. La prochaine étape est l’arrivée d’un X7 d’ici la fin de l’année, ainsi que la commercialisation du X4 de seconde génération. Pour découvrir ce X2 de plus près, rendez-vous au Brand Store BMW, 38 avenue George V à Paris VIII, ainsi que dans le réseau BMW.

Crédit photos : Fabien Legrand
Texte : François M.

Et en avant-première…

…quelques des photos de l’essai que nous avons réalisé au Portugal de ce nouveau BMW X2. A découvrir prochainement dans les colonnes de The Automobilist.