Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

Découverte statique de l’Aston Martin AM RB 001 (vidéo)

C’est la première fois qu’est présentée au public l’étude de style Aston Martin AM RB 001. Cette maquette de style, non roulante, figure fidèlement ce que seront les 150 exemplaires de ce prototype ultime de voiture de sport, co-conçue par Aston Martin et Red Bull Racing avec aux commandes, le génial aérodynamicien Adrien Newey.

Le nom de cette nouvelle Aston Martin ne trompe pas sur ses géniteurs : AM pour Aston Martin, RB pour Red Bull. On aurait même pu l’appeler AN, des initiales du Directeur Technique des Formule 1 de Red Bull Racing, car c’est bien de ces deux entités anglaises qu’est née la 001. Newey, qui rêvait de produire une nouvelle forme ultime de sportive ; et Aston, qui devait se relancer.

Après la Vulcan à diffusion restreinte et la DB11, quoi de mieux qu’un manifeste ultime de performance pour affirmer le retour au premier plan de la marque anglaise ? Ainsi vit le jour une supercar voulue comme une démonstration des limites de ce qu’il est possible d’imaginer en terme d' »avion roulant ». A l’avant, une structure haute telle une arche, pour canaliser le flux d’air sous le fond plat et ainsi plaquer la voiture au sol. D’immenses ouvertures évacuent l’air restant sur les côtés.

Quant à l’air passé sur la voiture, il n’a strictement aucun obstacle sur sa carrosserie, pas même les optiques noyées dans la coque, encore moins le vitrage panoramique voulu en goutte d’eau jusqu’à la traînée arrière, le tout étant amené à l’aileron. Ce travail de lissage du style, Aston y a participé avec Marek Reichmann, le chef du design, qui a ajouté quelques logos, et à l’avant un discret modelé rappelant l’emblématique calandre de la marque.

L’apport d’Aston Martin n’est pas à réduire à quelques traits : encore fallait-il pouvoir donner vie, concevoir avec David King -responsable des opérations spéciales de la marque-, proposer, et désormais produire entre 99 et 150 exemplaires seulement cette supercar de l’extrême ! En effet, point de cœur électrique comme dans la DBX concept, mais un V12 -un vrai !- en position centrale, promis pour monter à très hauts régimes, avec système de récupération d’énergie par condensateur pour un overboost de 80 ch. Légère, la structure est en carbone pour être également très résistante, proposant un rapport poids-puissance de 1 kg/cheval.

Dès lors, on peut passer aux chiffres : la voiture pèse 1000 kg, vous comprenez donc que le V12 développera 1000 ch. Et grâce à une répartition des masses optimales, tous les éléments électroniques et mécaniques sont derrière de poste de conduite. Le train avant peut donc être le plus léger possible pour la direction, donc le plus optimal pour le pilotage. Pour prouver toutes ses capacités, l’Aston Martin devrait même être proposée en 25 exemplaires uniquement dédiés aux circuits et non homologués. Avant cela, faisons-en le tour rapidement en vidéo :

Ainsi, Aston Martin est bel et bien de retour. Selon la représentante d’Aston Martin, depuis la DB11, c’est un nouveau cycle de gamme qui est enclenché, avec la mise sur le marché d’une nouvelle Aston tous les 9 mois. Prochaine à venir, la remplaçante de la V8 Vantage ? Ou le crossover DBX ? L’AM-RB 001, elle, laissera place à une DB11 au Festival Automobile International, organisé aux Invalides à Paris.