Le Nouvel Automobiliste

Découverte statique de la Renault Mégane R.S. Trophy-R

La Renault Mégane R.S. Trophy-R s’expose pour la première fois au public français à l’Atelier Renault sur l’avenue des Champs-Elysées. Trois mois après son nouveau record au Nürburgring, quelques semaines après celui décroché à Spa Francorchamps, la traction la plus rapide du monde n’avait été vue qu’au Grand Prix de Monaco et au Festival of Speed de Goodwood. Il est donc temps de découvrir en détails la nouvelle fusée du Losange !

Renault Mégane R.S. Trophy-R : tout est dans les détails !

La version la plus radicale -à l’heure actuelle!- de la Mégane R.S. est arrivée, deux après le lancement des versions « normales » et Trophy. Elle s’appelle, comme la précédente génération, Trophy-R, se base sur la définition la plus puissante -1,8 l Turbo 300 ch et 400 Nm- tout en allégeant au maximum sa base. Exit les quatres roues directrices 4 Control, exit la boîte EDC bien sûr, et exit la banquette arrière : c’est la configuration dans les grandes lignes de la Trophy-R par rapport à une Trophy châssis Cup classique.

Dans le détail, Renault Sport a optimisé la Mégane R.S. dans tous ses compartiments. En aérodynamique d’abord, avec une prise d’air NACA sur le capot lui même en composite carbone et fibre de verre, les écopes de freins élargies et l’arrivée d’un diffuseur carbone (qui offre deux fois plus d’appui qu’avant). En liaisons au sol ensuite avec un train avant à contre-carrossage augmenté, des amortisseurs Öhlins réglables spécifiques (20 positions), des enveloppes Bridgestone Potenza S007 spécifiques à Renault Sport, et un train arrière allégé en H. En poids enfin avec, sans options, 130 kg gagnés (1306 kg au total), via notamment les éléments pré-indiqués et une ligne Akrapovic en titane. Au total, 500 exemplaires numérotés seront produits avant fin 2019 parmi lesquels 470 unités à un tarif de 55 000 euros.

Cependant, ce n’est pas « tout ». Renault Sport est allé encore plus loin dans l’optimisation de son bolide et la propose à seulement 30 exemplaires. C’est ce modèle qui a battu le record du Nürburgring et qui est exposé à l’Atelier Renault. Son prix bat lui aussi des records : équipée d’un pack « Carbone-céramique » à 25 000 euros, la Mégane R.S. Trophy-R grimpe à 80 000 euros (hors éventuel malus).

Ces options rendent la voiture encore plus radicale : jantes en fibre de carbone comme une Porsche 911 Turbo S Exclusive, disques de freins Brembo carbone-céramique rejoignent alors la partie, au même titre qu’une batterie au lithium, une prise d’air dynamique avec disparition des LEDs en drapeau. Les seules roues carbone additionnelles font gagner 8 kg et réclameraient déjà, en option, 15 000 euros, et se rangent en lieu et place de la banquette.

On remarquera qu’à bord sportivité et simplicité se laissent chacun une place. Ainsi, l’écran tactile est en version « réduite » 7 pouces, tandis que les sièges sont désormais des baquets Sabelt recouverts d’Alcantara (15,6 kg chacun) avec harnais 6 points. Le vitrage est allégé lui aussi tandis que le volant est nappé d’Alcantara et doté d’un point milieu rouge. Ainsi pourvue, la Mégane R.S. Trophy-R va 2 km/h plus vite (à 262 km/h en pointe) mais surtout gagne 0,4 secondes au 0 à 100 km/h (5,4 secondes) et 0,3 secondes au kilomètre départ arrêté (24,5 secondes).

Si bien peu pourront se l’offrir, notamment dans cette définition « record » à 30 unités, vous pouvez l’approcher avec nos images ou directement à l’Atelier Renault ce mois d’août.

La Renault Mégane R.S. Trophy-R en images :

Crédit photos : François Mortier – Le Nouvel Automobiliste