Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

Découverte statique de la Fiat 500 Collezione

Fiat 500 Collezione 2018

C’est devenu une tradition, ou presque. A chaque année sa série spéciale de la Fiat 500. Après la Riva et l’Anniversario notamment, la citadine italienne s’offre pour l’année 2018 une collection… « Collezione ». L’occasion pour le constructeur de Turin de continuer d’exploiter le filon d’une voiture dont le succès semble inébranlable.

5 teintes spécifiques pour la Fiat 500 Collezione

Comme pour chaque série spéciale de la 500, les évolutions sont principalement cosmétiques. Nul restylage de la voiture, dont la mi-vie a démarré en 2016 : la 500 Collezione se remarque à ses 5 teintes originales, dont la « Primavera » bicolore présente sur le modèle d’exposition.

Chaque « Collezione » reçoit un liseré bicolore sur le pourtour de la carrosserie, tandis que des éléments chromés viennent donner un côté néo-rétro. Sur le capot, les rétroviseurs, le bouclier et le logo à la typographie années 60, cette 500 joue sur la fibre nostalgique.

Une « collezione » aussi à l’intérieur

A bord, c’est à nouveau de la forme plutôt que du fond, pour un habitacle qui -hormis l’arrivée d’un écran central- n’a guère été bouleversé depuis 10 ans. Une prouesse à l’heure actuelle ! On remarque donc une sellerie bicolore exclusive, un jeu de tapis de sol spécifique, et toujours le rappel de teinte carrosserie sur le bandeau de tableau de bord.

Disponible sur toute la gamme et tous les moteurs

Le propre de cette série spéciale est de ne pas être limitée en quantité ni en temps. Elle est aussi non-excluante dans la définition du modèle voulu. Sur base de 500 Lounge, qui représente plus de la moitié des ventes classiques, elle reprend toutes les carrosseries (berline et cabrio) et tous les moteurs, ainsi que toutes les boîtes de vitesses (1,2 l 69 ch et 0,9 l 85 ch manuelles et Dualogic, 0,9 l 105 ch et 1,3 l 95 Diesel). Fiat la propose à partir 15.590 euros en berline et 17.890 euros en Cabrio, et jusqu’à 21.340 euros.

Lancée depuis avril en concession, la carrière de la 500 Collezione débute à peine. La campagne de communication a commencé mi-mai et le point d’orgue sera le mois de juin, en prévision de l’été et avec les différentes animations réseau -opérations portes ouvertes. Au-delà, cette Collezione est une série européenne, avec une tournée façon « défilé de modes » dans plusieurs villes d’Europe : de Milan à Londres, de Paris à Berlin et bientôt à Madrid.

Forever 500 !

La clientèle visée est majoritairement féminine, avec un mix attendu de 80 %. La gent féminine est en effet le cœur de cible de la 500, même si quelques séries ont été d’inspiration plus « masculines » (la Riva, la Diesel, la 500 S). Au total, la 500 collectionne en plus de 10 ans de carrière plus de 30 séries, plus ou moins limitées !

Selon le directeur de la communication de Fiat & Abarth Stéphane Labous, par ailleurs directeur brand marketing du groupe FCA en France, cette 500 Collezione peut atteindre « entre 15 à 20 % du volume général des ventes ». Le but de cette série est en effet d’animer la gamme : « une des clés pour maintenir la 500 au goût du jour est l’animation », poursuit-il. Pour appuyer le dispositif, Fiat compte sur une campagne de pub sur le thème « Forever 500″.

La Fiat 500 : 11 ans et toujours du succès !

Vendue à plus de 2 millions d’exemplaires dans le monde, et écoulée à 80 % hors d’Italie, la Fiat 500 est le talisman qui a sauvé Fiat et qui permet encore au Groupe FCA de compter sur un pourvoyeur de marges régulières. Ses ventes ne semblent pas se calmer bien au contraire : Sébastien Labous explique que « la Fiat 500 est un produit tendance mais hors mode, un produit avec une assez forte empathie, et qui est devenue une marque en soi ».

La gamme Fiat en forme en 2018

Après s’être écoulée en 2017 à plus de 23.000 unités, sa meilleure année depuis 2007, la 500 continue sur sa lancée avec 10.150 ventes enregistrées à fin avril, en hausse de 16% par rapport à 2017. Le mois de mars a ainsi été le meilleur mois historique de sa carrière, avec 3800 exemplaires immatriculés. Si la marque Fiat, en progrès de 12% en France avec plus de 26.000 voitures vendues à fin avril 2018, peut compter sur sa citadine, elle profite plus largement des primes à la conversion du gouvernement :

  • la 500 X croît (5315 unités, +8%)
  • la Tipo grimpe (4286 unités, +22%, « un travail de fond qui commence à payer et à s’installer sur la marché » dit Fiat)
  • et la Panda bondit (3749 unités, +88% vs 2017, la meilleure progression du marché français).

Crédit photos : The Automobilist