Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

Dans les coulisses de chez Nissan : sur la chaîne de production

Faisant suite à notre précédent reportage expliquant la conception d’un véhicule de A à Z, nous avons pu – cette fois-ci – nous rendre de l’autre côté du miroir afin de mieux comprendre comment sont fabriqués les Nissan Qashqai, Juke, Leaf et Infiniti Q30, dans l’usine de Sunderland.

Nissan_LineToLine_188

Mais avant de décortiquer chaque processus, il nous faut passer par la case bleu de travail (enfin, gris chez Nissan / Infiniti) avec tous les équipements de sécurité à prendre. Une fois revêtu de notre plus bel habit, direction les chaînes de production !

1- Bienvenue en coulisses !
2- Les magiciens de la chaîne
3- A peine né et déjà ausculté !
4- Bonus Round : dans la peau d’un apprenti

Bienvenue en coulisses !

Au risque de vous choquer, chaque futur véhicule voit le jour dans la partie emboutissage. Le processus commence avec un énorme rouleau d’acier, dont l’usine est approvisionnée tous les jours.

Celui-ci va être déroulé puis découpé en sections de tailles diverses, en fonction du type de pièce qui va être produite (portière, coffre, base du véhicule) pour ensuite passer sous une presse de 5000 tonnes. Celle-ci donnera à chaque panneau leur forme finale qui sera par la suite acheminé sur la ligne, afin d’être au cœur du gracieux balais des robots chargés d’effectuer les soudures (partie que l’on appelle le ferrage).

Une fois les quatre côtés du véhicule réunis (ainsi que la base et le toit), nous obtenons la caisse en blanc, qui va alors continuer son périple vers l’atelier peinture où elle subira différents traitements (dégraissage, phosphatage, galvanisation par cataphorèse, étanchéité avec la pose des cordons de mastics…), avant application de la teinte programmée (apprêt, base puis vernis)

Passée au four, la base reprend son chemin, estampillée d’un bon de commande contenant toutes les indications du véhicule et permettant aux opérateurs de procéder à la dépose (ou au démontage si vous préférez) des portières.

Nissan_Quasqai_Sunderland

Celles-ci continueront leur parcours loin de la caisse (tout en étant garnies de différents matériaux et pièces) afin de ne pas être abîmées durant les opérations mais également afin de faciliter l’intégration des composants à l’intérieur du véhicule, par les opérateurs. Rassurez-vous, celles-ci finiront par retrouver leur caisse d’origine bien plus tard dans la chaîne (le bicolore portière / caisse n’étant pas encore tendance).

Nissan_LineToLine_170

1- Bienvenue en coulisses !
2- Les magiciens de la chaîne
3- A peine né et déjà ausculté !
4- Bonus Round : dans la peau d’un apprenti