Le Nouvel Automobiliste

Dacia : une année record

On ne présente plus Dacia, la marque roumaine revenue de loin depuis son rachat par Renault en 1999. Après une période de transition, c’est le lancement de la Logan qui a placé Dacia sous les feux de la rampe. Issu de la volonté de Louis Schweitzer de commercialiser une « voiture à 5 000 $ », le projet Logan (X90) n’a pas seulement relancé Dacia sur son marché intérieur : il a permis à la marque de faire d’insolentes conquêtes en Europe et autour du bassin méditerranéen. 2018 n’est pas seulement la sixième année de croissance consécutive, c’est aussi celle d’un record symbolique pour Dacia.

Le demi-million !

2018 s’établit donc comme une année record pour la marque roumaine avec une croissance de plus de 12 % par rapport à 2017 (474 000 voitures vendues, pour rappel). Et c’est surtout un cap symbolique pour Dacia qui franchit le palier du demi-million de voitures avec 530 000 véhicules vendus sur l’année 2018. Dacia devient de fait la quatorzième marque la plus vendue en Europe et dépasse désormais la marque cousine Nissan sur ce marché. Ainsi, au sein de l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, Dacia représente la deuxième marque la plus vendue en Europe et 23 % des véhicules de l’Alliance sur ce continent.

Carton plein pour le Duster

La firme roumaine peut clairement remercier la seconde génération de Duster qui cartonne plus que jamais et se permet d’être le second B-SUV le plus vendu en Europe juste derrière le Captur. Si le Dokker peine à trouver sa place en VU et que sa version VP fait une carrière sans éclat aux côtes du Lodgy, les Sandero, Logan et Duster tirent en revanche largement la caravane. Le Duster a vu ses parts de marché progresser de 22 % avec l’arrivée de la seconde génération, tandis que la Sandero a quant à elle connu une croissance de 8 % dans l’exercice en 2018. Outre ses marges opérationnelles confortables, la marque Dacia se caractérise aussi par une très forte pénétration en termes de ventes aux particuliers (la plus forte si l’on excepte les marques de niche comme Alpine…).

Sans surprise la plus grande part de marché de Dacia se situe sur son marché domestique avec 32,4 % en Roumanie, suivie de la France avec 6,5 %, puis de la Hongrie (5,9 %), de la République tchèque (5,8 %) et de la Slovaquie (5 %).

Via Jato
Crédit Photos : Dacia