Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

Dacia Duster 2018 : Le voici enfin !

Parmi les nouveautés de la rentrée il était sans aucun doute l’une des plus attendues : le Dacia Duster 2018 est enfin là et nous vous en livrons les toutes premières images.

Tout change, rien ne change

A l’instar d’un autre grand SUV révélé hier, dont les tarifs seront un tantinet plus élevés, le Dacia Duster deuxième du nom ne change pas beaucoup esthétiquement parlant. La forme générale qui a créé son identité et largement participé à son succès est toujours là et au premier coup d’œil c’est bien le SUV roumain qu’on identifie. Pour autant le véhicule évolue dans les détails et renforce ainsi son caractère baroudeur ainsi que son aspect costaud.

SUV en diable

La face avant reprend peu ou prou les optiques de la génération précédente mais y intègre une signature lumineuse simple et efficace en trois parties. L’ensemble s’avère plus démonstratif grâce à un sabot de protection de grande taille traité façon chrome satiné (teinté dans la masse), une calandre étirée et surtout un capot légèrement plus travaillé et plus horizontal qui n’est pas sans évoquer l’univers Land Rover. Il y a pire comme référence dans le monde des 4×4.

Orange is the new black

De profil on remarque surtout le traitement du vitrage qui reprend la forme déjà connue, en lui conférant un peu plus de relief mais en donnant aussi un peu l’impression d’une réduction de la surface vitrée. Les passages de roue sont très particulièrement prononcés et plutôt bien remplis avec les nouvelles jantes de 17 pouces. Et puis il y a ce petit détail qui se remarque au premier coup d’œil, cet insert en plastique noir vertical positionné juste derrière la roue avant et intégrant efficacement le monogramme 4WD et le répétiteur de clignotant. Un élément de style qui fonctionne bien avec cette belle couleur orange.

Arrière plus sexy ?

C’est sur la poupe que l’évolution est probablement la plus sensible et peut-être aussi la plus discutable. Les feux passent du rectangle au carré, ils sont plus travaillés et donnent indéniablement un air plus cossu au véhicule. Mais ils sont très inspirés de l’univers Jeep (une autre référence dans l’univers du tout-terrain). Comme à l’avant le sabot de protection gagne en taille et renforce là aussi le style baroudeur du Dacia Duster II. L’ensemble reste cependant un peu moins convaincant que les autres parties du véhicule.

La première sensation est donc particulièrement bonne pour ce Duster. Les clients de la première génération y retrouveront tous les gènes de ce qui les a séduit (deux millions d’exemplaires quand même !) et ceux qui n’ont pas encore franchi le pas pourraient bien être convaincus par cette nouvelle version dont une chose est certaine : elle conservera toujours son argument numéro 1, son prix !

Pour connaitre toutes les infos sur ce Duster II, et notamment son habitacle, ses équipements et ses tarifs, il faudra attendre Francfort. Mais nous vous reparlerons de l’engin d’ici là.

Via Dacia