Le Nouvel Automobiliste

Curiosité : une Hyundai Creta en France

Qui connaît le Hyundai Creta ? A priori, pas grand monde, en France du moins. C’est normal, ce petit SUV urbain n’y est pas vendu, le constructeur coréen ayant préféré y lancer le Kona. Pourtant, lors d’un reportage, nous avons croisé un Creta. Vous imaginez la suite ? On l’a pris en photos pour vous le présenter bien sûr !

Hyundai Creta : un SUV coréen méconnu

Long de 4,27 m, le Hyundai Creta possède une taille similaire à un Fiat 500X, une Volkswagen T-Roc ou à un Opel Mokka X. Il est de taille intermédiaire entre un Peugeot 2008 et un Renault Kadjar. A mi-chemin entre deux tailles donc, et avec un style qui rappelle davantage la Hyundai i20 que la dernièrement lancée i30. Ce cousin technique de la Kia Soul s’en distingue en effet par ses lignes plus droites et tracées à la règle.

Esthétiquement, il se remarque à ses montants de pare-brise peints qui donnent l’impression d’un vitrage continu sur les flancs. Cela lui permet d’être proposé avec un carrosserie bi-ton (rouge/noir ou rouge/blanc dans certains pays). Du plastique vient protéger les bas de caisse et les passages de roue, comme tout bon SUV qui se respecte.

Côté onomastique, le Creta s’appelle aussi iX25 en Chine, un patronyme que portait déjà le concept-car qui l’annonçait en 2014, mais on peut aussi le trouver sous le nom de Cantus en République Dominicaine. Côté logique industrielle, c’est le jumeau technique du Kia KX3, vendu en Chine par Dongfeng Yueda Kia uniquement.

Une voiture mondiale

Présenté en Chine au salon de Chengdu en 2014, le Hyundai Creta est un des modèles que le constructeur coréen réserve aux marchés en développement. Il est donc produit en Chine mais aussi en Inde, au Brésil, au Maghreb et en Russie, respectivement à Pékin, Chennai, Piracicaba, Tiaret et Saint-Pétersbourg. Notre Creta croisé en France provenait de cette usine, mais au total, il est commercialisé dans 92 pays du monde.

Selon ces pays, le Creta se confronte aux Renault Kaptur et Duster, mais aussi au Citroën C-XR. Le Creta se vendait par exemple à plus de 11.000 unités en juin dernier en Inde selon Best selling cars blog, battant son record de ventes pour la deuxième fois consécutive. On retrouve aussi le Creta au Brésil, au Maroc, en Jordanie, en Afrique du Sud, au Kazakhstan et au Liban. Selon les pays, il se vend en deux moteurs essence (1,6 l de 121 à 123 ch et 2,0 l 150 ch pour Chine), mais peut recevoir du Gazole (1,4 90 ch et 1,6 l 128 ch Diesel en Inde), ou de l’éthanol (au Brésil, pour les blocs 1,6 et 2,0 l essence), pour des puissances allant de 90 à 158 ch. Disponible en 2 comme en 4 roues motrices, en boîte manuelle comme auto, notre Creta du jour, à boîte automatique, était certainement doté du moteur 1,6 l de 123 ch essence.

Crédit photos : Le Nouvel Automobiliste