Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

Corvette C7 ZR1 : Côte de bœuf sauce Yankee en approche

Un mystérieux prototype a été vu sur les routes américaines. A y voir de plus près, il s’agirait de la déclinaison ultime de la Corvette C7 : la ZR1.

Corvette C7 ZR1 spyshot 1

Elle dispose encore de cet habit disgracieux qu’ont toutes les carrosseries en phase de tests, mais il semblerait après mûre réflexion du côté de Chevrolet que la ZR1 soit sur la voie de la commercialisation. Sous ce très lourd accastillage, on peut y distinguer un capot particulièrement bombé et de grandes prises d’air pour le refroidissement du bloc. À l’arrière, on distingue deux supports pour la présence d’un aileron fixe non monté. Une grande première pour une Corvette, qui a toujours été réfractaire à la pelle à tarte, préférant son caractéristique arrière « ducktail » depuis la C5 en 2000.

Ce bloc, parlons-en. Jusque là, la C7 Z06 était la version la plus puissante du catalogue, avec son moteur V8 à compresseur développant 660 ch et 892 Nm de couple maxi. Elle était déjà plus puissante que la C6 ZR1 et ses 647 canassons. Et bien sous le capot, on parle de la présence d’un V8 biturbo « LT5 » de plus de 700 chevaux ! Et qui dit grosse puissance dit gros freins : les grands disques sont pincés par des étriers de frein peints en bleu, comme l’exige la tradition de cette finition.

Pour rappel, le label ZR1 existe depuis 1990 et la quatrième génération de la Chevrolet Corvette « C4 ». Un pack nommé « ZR-1 » pour être précis. D’abord vu comme un pack, la ZR-1 deviendra une finition à part entière bien plus tard, avec la C6. Munie d’un V8 de 390 ch associé à une boite de vitesses manuelle à 6 rapports, elle offrait à sa sortie un rapport prix/prestations des plus compétitifs : pour 27 000 $, on pouvait manger de la Ferrari toute crue… à condition d’en assumer la violence du surcoût ! En effet, la C4 classique coûtait 31 000 $ au catalogue.

C’est en 2008 que sa descendante, la C6 ZR1 (tout collé, cette fois-ci) fera son apparition. Comme son aînée, elle représentera la version ultime de sa génération : le V8 à compresseur LS9 6.2 sortira 647 ch, faisant d’elle la plus puissante Corvette de série de l’histoire.

Cette ultime version de la Corvette C7 sonnera-t-elle le glas de cette septième génération, à la manière de la C6 ? Réponse en 2017.

Via Autoguide

Via Autoguide.