Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

Concours #MaPeugeotRénovée : le point sur les restaurations

C’est notre fil rouge depuis cet été : le concours #MaPeugeotRénovée est de retour sur The Automobilist avec aujourd’hui un point sur l’avancement des rénovations sur les 306 lauréates.

Pour rappel, si vous n’avez pas suivi les précédents épisodes de l’aventure, 4 propriétaires de Peugeot 306 ont remporté une restauration complète de leur voiture, supervisée par les équipes de l’Aventure Peugeot. Vous pouvez découvrir ou re-découvrir leurs portraits dans notre précédent article.

peugeot 306 concours

Depuis la réception des voitures fin septembre dans les ateliers, une grosse quantité de travail a déjà été effectuée sur les 306 qui avaient toutes bien souffert durant leur première vie !

Pendant qu’Alyson, Jean-Yves, Pierol et Laurent profitent d’une 308 de prêt (GTi ou GT Line) flambant neuve, les équipes en charge des restaurations sont à pied d’œuvre pour mener le projet à bien dans le délai imparti, qui est extrêmement court puisque la restitution des voitures à leurs propriétaires est prévue pour début décembre, de quoi leur offrir un très joli cadeau de Noël en avance !

Après un audit réalisé pour examiner plus en détails tous les travaux de restauration à effectuer, les voitures ont subi un contrôle technique afin d’identifier les points de sécurité prioritaires à traiter. Ces différents contrôles ont permis d’identifier quelques « légers soucis », avec notamment sur la voiture d’Alyson une importante déformation structurelle nécessitant un passage au marbre, une opération pas du tout prévue au programme initial !

Place ensuite aux rénovations en elles-mêmes, réparties entre plusieurs domaines : carrosserie, peinture, mécanique et sellerie.

Les quatre 306 ont eu besoin de travail dans les domaines cités, certaines plus que d’autres mais même celles qui paraissaient en meilleur forme initiale ont tout de même nécessité pas mal d’attention pour retrouver un état visuel quasi d’origine !

Un exemple concret avec la sellerie : celle de la 306 cabriolet de Jean-Yves pouvait sembler correcte au premier abord, mais en y regardant de plus près on constatait que tout était détendu. Le passage chez le sellier était donc indispensable afin de dégarnir complètement les sièges et de remettre les tissus en état. La rénovation des habitacles est un chantier colossal, notamment sur la 306 XS de Laurent dont l’intérieur, n’ayons pas peur des mots, était totalement « défoncé » ! Trous dans les sièges, mousses en piteux état, moquettes fortement dégradées … De quoi occuper le sellier durant de très longues heures (une quarantaine par voiture) pour tout remettre en état !

Ce qui était récupérable l’a été, pour le reste il a fallu « ruser » en rachetant par exemple un intérieur complet d’une autre 306 XS disposant des mêmes sièges afin de récupérer les tissus à motifs originaux, qui ne sont pas refabricables à l’identique. Les tissus des contours des sièges ou des dos de banquette ont quant à eux été remplacés par un équivalent neuf.

Les plastiques intérieurs ont été lavés, remis à neuf, parfois en les découpant pour extraire une partie en tissu afin de la remplacer, les moquettes au sol ont également été intégralement déposées et passées au lavage pour leur redonner leur aspect d’origine.

D’autres pièces ont parfois nécessité de longues recherches avant de pouvoir être remplacées, comme le volant de la 306 XS qui a donné bien du mal aux équipes, alors que d’autres se trouvent un peu plus facilement comme les pommeaux de levier de vitesses dont il reste encore un peu de stock chez certains concessionnaires par exemple.

Le sellier a aussi été mis à contribution pour remplacer le ciel de toit du hard-top la 306 cabriolet de Jean-Yves ainsi que la partie vinyle du volet arrière ouvrant.

Pour ce qui est de la partie mécanique, outre le passage au marbre évoqué plus haut pour le cabriolet d’Alyson, toutes les voitures ont eu droit à une révision intégrale, avec pour certaines le remplacement de différentes pièces mécaniques. La 306 S16 de Pierol et ses 356 000 km a ainsi eu droit à une réfection de toute une partie de ses trains roulants et de la partie freinage, ainsi qu’un changement de l’embrayage et d’un gros nettoyage (sablage + peinture) du moteur lui offrant ainsi un look « sortie d’usine » !

Concernant la carrosserie, toutes les bosses et petits (ou gros) bobos sont éliminés, il aura également fallu parfois recréer des arrêtes de style disparues, éliminer certains points de corrosion, puis les voitures sont ensuite poncées, apprêtées et peintes intégralement. De quoi leur redonner une seconde jeunesse bien méritée ! Laurent devrait particulièrement apprécier le travail effectué, le bleu de sa 306 s’étant fortement dégradé avec le temps suite à une première restauration mal réalisée qui avait conduit à une réaction chimique sur la peinture lui donnant un aspect granuleux. La « Betterave » de Pierol retrouvera aussi son rouge d’origine, après s’être débarrassée de ses cloques disgracieuses, et les 2 cabriolets d’Alyson et Jean-Yves profiteront à nouveau d’un joli vert comme à leur sortie de la chaîne de montage il y a plus de 20 ans.

La date de remise des clés approche, encore un tout petit peu d’attente et de suspens avant de découvrir les quatre 306 à la fin de leur restauration, ainsi que la réaction des propriétaires qui vont être à n’en pas douter extrêmement heureux et très émus de retrouver leurs 306 remises à neuf et prêtes pour une seconde vie !

On termine avec un dernier tour d’horizon des rénovations en vidéo :

A très vite pour la suite et fin de l’aventure #MaPeugeotRénovée !

Images : Romain Bresadola & Peugeot