Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

Citroën : Une nouvelle C6 en approche en Chine ?

Surprise du jour, la Citroën C6 n’est pas morte ! Du moins, l’appellation, car la berline présidentielle des années 2000 ne renaîtra pas de sitôt. Le nom « C6  » pourrait bientôt faire son retour sur la scène automobile, dans un pays où ce serait sa première fois : la Chine.

La Chine, l’eldorado de tous les possibles… Sur place, la Volkswagen Phaeton y a sauvé sa carrière, le Fiat Multipla passé le 17ème anniversaire, et d’innombrables curiosités automobiles sont proposées. Côté PSA, Citroën s’y est séparé de DS, avant de le faire dans le reste du monde, et le groupe DongFeng a participé au redressement capitalistique du groupe français. Sans oublier que le marché chinois a porté les ventes de Peugeot : sans lui, la crise aurait pu être encore pire… Enfin, la Chine est pour Citroën une longue histoire d’amour, débutée par la Croisière Jaune de 1931-32, reprise en 1992 lorsque les Chevrons furent l’un des premiers constructeurs occidentaux à oser s’installer dans l’Empire (communiste) du Milieu. Et aujourd’hui, Citroën y vend davantage de voitures que sur nul autre marché.

Il est donc logique que la C6 renaisse là-bas plutôt que partout ailleurs, même si l’information surprend. Un prototype de berline a été surpris par la presse chinois. Au premier coup d’oeil anonyme, le design a cependant quelques touches de Citroënité qui ne trompent pas : lunette concave, jantes tourbillon, encoche pour les chevrons de calandre au bout du capot… Des indices confirmés par la forme des portières, très proche de celle de la Peugeot 508 et reprises pour la Dongfeng A9 présentée au printemps dernier. Cette dernière avait été ébauchée par un concept-car, le Dongfeng N°1, où la marque annonçait avoir repris les trains roulants et la suspensions hydraulique de la… Citroën C6. La boucle est bouclée !

Reste à savoir si la « nouvelle C6 « , dont on attend la présentation au prochain Salon de Pékin en avril 2016, sera elle aussi équipée du même châssis. Ce serait justice, mais la Chine est aussi une terre de surprise concernant les entrailles automobiles. Quant à l’hydraulique, c’est un mystère car Linda Jackson a annoncé son abandon et la Dongfeng A9 s’en passerait… Le design devrait être loin des audaces de la « vraie » C6, et pourrait même être très proche de la Dongfeng A9, pour mutualiser les coûts de conception et fabrication. Côté moteurs, on peut escompter les plus gros THP, à savoir le 210 chevaux et peut-être le 270 ch pour conférer un vrai statut à cette limousine.

La première C6 avait duré 7 ans et s’était écoulée à 23 384 exemplaires, tous produits à Rennes-la-Jannais. Issue du concept-car C6 Lignage présenté dès 1999, il avait fallu attendre la fin d’année 2005 pour que cette grande berline hydraulique soit mise sur le marché. Elle a même fait un tour en Chine, importée de France, sous le nom de Deluxe Edition… Las, son originalité et la crise de 2008 allèrent contre ce qui aurait pu être un meilleur succès commercial. La C6 est aujourd’hui la dernière grande routière de Citroën : son hypothétique remplaçante devrait renier ses chevrons pour s’appeler « DS », d’ici 2018. Avant cela, c’est toujours en Chine et avec son bureau de design de Shanghai que la marque avait ébauché, pour l’Exposition Universelle de 2010, un concept-car de limousine : c’était la Metropolis.

Via Auto.sina.cn