Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

Citroën renoue avec l’hydraulique et le confort

Citroën a présenté un prototype de C4 Cactus. Anodin ? D’apparence, presque. Mais d’apparence seulement, car ce C4 Cactus « Advanced Comfort » embarque l’esprit des futures Citroën, fixant un cap clair : le confort à bord.

Ah, Citroën et ses suspensions hydropneumatiques… Ce chic à la française, que nombreux raillèrent en parlant d’un comportement donnant « le mal de mer », reste un marqueur fort de l’identité des Chevrons. Et cet atout différenciant, comme dirait le département Marketing, ne se porte pas au mieux : la suspension Hydractive 3 n’est plus disponible que sur la seule C5, elle-même en fin de carrière. Pourquoi ? Parce que l’hydropneumatique coûte cher et que les suspensions métalliques – également disponibles sur la C5- sont bien moins chères.

Seulement voilà : la différence entre suspension métallique et hydropneumatique reste sensible. Alors sous la carrosserie de ce C4 Cactus se cachent d’inédites suspensions équipées de deux butées hydrauliques, plutôt que le trio classique butée mécanique / amortisseur / ressort. Baptisé « Advanced Comfort », le programme de Citroën prévoit que ces suspensions filtrent bien mieux les irrégularités de voirie, au moyen d’une chambre remplie d’huile, dont la résistance progresse proportionnellement au rythme des besoins et des réactions (deux butées hydrauliques, une pour la décompression et une pour la détente). Plus compact, le dispositif est aussi plus facilement généralisable aux plateformes du groupe -l’Hydractive était uniquement adaptée à la plus grande des plateformes de PSA. Mais, encore en développement, ces suspensions à butées hydrauliques ne semblent pas prêtes pour l’industrialisation avant quelques années…

Ce n’est pas la seule proposition de Citroën qui présente aussi un assemblage par collage structural. Le but ? Obtenir une rigidité de la caisse 20 % supérieure, et obtenir une meilleure filtration des vibrations et irrégularités de la chaussée, grâce à une alternance entre soudure électrique et des points de colle.

Enfin, à bord, de nouveaux sièges équipés de mousses à mémoire de forme, grâce à de nouvelles mousses en provenance de la literie, arrivent à marier l’inconciliable, le moelleux et le maintien latéral.

Il nous tarde de tester ces innovations sur ce prototype pour pouvoir mettre des sensations sur ces mots de présentation. Citroën tient peut-être là une première clé de sa différenciation dans le Groupe PSA à l’avenir, face à un Peugeot plus sportif dans l’âme et une marque DS d’obédience « premium ». Le confort et Citroën ? Si l’on en croit ces publicités, cela remonte aux origines de chevrons !

Via Citroën – Google Images