Le Nouvel Automobiliste
Mustang Mach-E Design Sketch

Citroën Jumpy 2016 : c’est pour bientôt

A l’approche des fêtes de fin d’année, le futur Citroën Jumpy poursuit son développement. Mieux, il sera dévoilé d’ici quelques jours.

Dire que Citroën n’est pas au mieux de sa forme est un euphémisme : la marque peine à trouver son positionnement et depuis les C4 Cactus et C1 II, sortis en juin 2014, n’a lancé aucun nouveau modèle. Mais décembre pourrait bien apporter un peu d’air aux citroënnistes : alors que la firme « tease » la présentation d’un nouveau modèle pour le 7 décembre (qui ne devrait être en fait que l’annonce de la production de la Bolloré Bluesummer à Rennes-la-Janais), elle lèvera surtout le voile sur la troisième génération du Jumpy.

Baptisé K-Zero en interne, ce nouveau Jumpy prendra la relève de l’actuelle mouture, présente au catalogue depuis 2007, et arrivera un peu plus de vingt ans après le premier opus.
Aussi, le futur fourgon Citroën est en phase de test depuis plusieurs mois : on vous en parlait déjà en avril. Mais cette semaine, il tombe un peu le camouflage, et laisse entrevoir son intérieur.

Le design extérieur paraît être, sans surprise, un mélange de celui de l’actuel Jumpy et du concept-car Tubik du salon de Francfort 2011, dont il semble reprendre le capot très court. Le véhicule devrait mesurer peu ou prou la même longueur que le Jumpy mk2 (à savoir 4 mètres 80 en version courte) et aura toujours, à l’arrière, des feux verticaux.

Comme évoqué plus haut, l’intérieur est légèrement visible sur ces photos. Pas grand chose encore à se mettre sous la dent mais on remarque les réglages électriques des sièges, qui sont d’ailleurs ici recouverts de cuir : sans doute une version haut de gamme.

Basé sur la plate-forme modulable EMP2 (la même dont profite le C4 Picasso II), il reste à savoir si comme aujourd’hui, le Citroën Jumpy 3e génération ne proposera que des moteurs Diesel (l’offre s’étend actuellement de 90 à 160 ch). Seule certitude, il existera en version utilitaire mais aussi en version familiale, pouvant proposer jusqu’à 9 places.

Il est clair que cette nouveauté n’est pas la plus attendue par les citroënnistes : la prochaine C3, ou un futur SUV compact suscitent plus d’intérêt. Il n’en demeure pas moins que le nouveau Jumpy donnera de l’activité aux employés de l’usine de SevelNord (près de Valenciennes), au même titre que les prochains Peugeot Expert et Toyota Pro-Ace (Toyota étant pour le coup le nouveau partenaire de PSA; l’accord Fiat-PSA n’ayant pas été reconduit), qui devraient se différencier du Citroën Jumpy par leurs faces avant.

Ci-dessus : le Citroën Jumpy actuel, commercialisé depuis 2007, et le concept-car Tubik révélé au salon de Francfort 2011.

Rendez-vous est donc pris ce mois-ci pour découvrir le nouveau Jumpy. Peut-être que Peugeot et Toyota en profiteront également pour dévoiler leurs modèles respectifs.

Crédits photos : Autoalgérie.com