Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

Citroën E-Elysée : La C-Electricité

En ce premier jour du Salon de Pékin 2016, les nouveautés affluent. Côté Citroën, on a déjà pu parler de la grande berline C6 mais, dans le segment des berlines compactes B/C, les chevrons présentent également une nouveauté. Ou plutôt, une nouvelle motorisation, électrique, pour la C-Elysée : elle devient pour l’occasion E-Elysée.

Et avec l’E-Elysée, l’enjeu pour Citroën est double :

  • Se développer sur un marché électrique naissant en Chine alors que ses technologies existantes (Berlingo electric et E-Mehari) sont encore confidentielles en Europe
  • Réussir à décrocher des marchés notamment publics d’administration ou de flottes taxi afin de ne pas laisser libre voie à sa concurrente directe, la future Dongfeng-Renault Fluence Z.E. !

C’est d’autant plus intéressant à suivre lorsque l’on sait que Carlos Tavares, actuelle Président du Directoire de PSA, vient de chez Renault, et que les deux groupes français sont en joint-venture avec le même groupe chinois sur place, Dongfeng.

L’histoire croisée s’arrête cependant là : la Fluence Z.E. existe depuis 2011, a quitté le marché européen en 2014 mais continue d’être produite avec succès en Corée du Sud où elle est leader du marché sous le badge Renault-Samsung-Motors ; la C-Elysée, berline plus compacte, est avant tout prévue pour les marchés émergents sur base de 208, et se retrouve en Chine parmi les meilleures ventes de Citroën -90 000 exemplaires en 2015 soit 1 Citroën sur 3 vendues sur place.

L’E-Elysée est donc 100 % électrique : batterie lithium-ion et non LMP comme l’E-Méhari, on ignore cependant où se trouve cette batterie et il y a de fortes chances qu’elle soit dans le coffre, avec pour risque d’obstruer le volume de chargement pourtant nécessaire sur une tricorps de ce type -la Fluence Z.E…. en sait quelque chose ! Elle est promise pour 250 km d’autonomie au maximum, donc un gros 150 km en utilisation normale comme la Fluence Z.E., avec une recharge à 80 % en 30 min sur charge rapide 42 kW (6h30 en charge normale).

Sur son stand pékinois, Citroën présente aussi l’E-Méhari. Ainsi donc, au fur et à mesure, Citroën convertit sa gamme à la fée électricité… L’E-Elysée sera commercialisée, en Chine seulement a priori, en 2017.

Via Citroën