Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

Citroën CXPERIENCE : le concept car Citroën pour le Mondial 2016

La rentrée est là, le Mondial de l’Automobile de Paris approche à grands pas et Citroën se lance dans son offensive médiatique en nous dévoilant le concept car qu’il présentera à la porte de Versailles dès la fin du mois de septembre : voici les premières images et infos de la Citroën CXPERIENCE Concept.

citroen cxperience concept.31Vous avez vu ? Dans ce chapeau introductif j’ai volontairement repris un détail de la communication officielle de la marque aux chevrons : le CX de CXPERIENCE est en gras. Tout sauf un hasard vous vous en doutez bien. Citroën regarde vers l’avenir mais n’oublie que fort rarement de se retourner sur son passé, surtout celui considéré comme glorieux. Et ce nouveau concept car lorgne sans ambages vers le haut de gamme « à la Citroën ». Sauf que le haut de gamme à la Citroën s’appelle en théorie DS (ou SM, mais c’était peut-être un peu hard pour en faire une marque automobile…) et que c’est déjà pris. Heureusement, il y a une autre référence dans l’histoire du haut de gamme de la marque : la CX. Une référence qui plus est encore vive dans les esprits, même pour les (un peu) plus jeunes, notamment grâce à un ancien président de la République doté d’une mimine plus grande que la taille globale de son successeur et jouissant toujours d’une popularité pour le moins inconnue de l’actuel.

Cette CXPERIENCE met en tout cas en avant le thème de la berline bicorps avec un hayon. Une silhouette que le classicisme du secteur avait toujours rejeté catégoriquement, à laquelle les constructeurs français eux-mêmes ont fini par renoncer de guerre lasse mais qui, comme par un coup de baguette magique – à moins que ce ne soit des anneaux magiques – refait progressivement son apparition. Sauf que nous sommes tout de même chez Citroën et que le véhicule qui nous est proposé ici arbore au final un profil assez atypique et novateur, histoire d’illustrer concrètement les nouvelles valeurs de la marque : « Be Different, Feel Good« .

On est assez éloigné du profil d’une CX, encore plus de celui d’une A7 mais le résultat laisse tout de même un peu perplexe. Ce qui, de la part des chevrons, est finalement plutôt de bon augure. Citroën nous parle ainsi de « posture bondissante », un thème que le long capot aux formes très sensuelles (et très C-Metisse) peut certes suggérer mais qui s’avère un peu moins convaincant lorsqu’on s’attarde sur la poupe aux faux airs de BMW i8. Pourtant, et même s’il faudra vérifier cela en vrai, le concept réussi un indéniable tour de force quant à son traitement global car il cache bien sa taille. Au premier coup d’œil on pourrait presque y voir une imposante compacte, le profil le suggérant naturellement. Mais les dimensions de cette CXPERIENCE sont bien celles d’une grosse berline : 4,85 m de long, 2 m de large, une hauteur de seulement 1,37 m et un empattement de 3 m… !citroen cxperience concept.32Sur ce concept on retrouve quelques classiques pratiquement incontournables dans l’exercice mais que, pour la plupart, on attend finalement toujours en série. Le premier d’entre eux reste les portes à ouverture antagoniste gage d’un accès à bord optimal. Pour le coup c’est réussi d’autant que les portes autoclaves remontent haut sur le toit et que leur ouverture se fait à 90° par rapport aux imposantes roues chaussées de jantes de 22 pouces. Les rétroviseurs caméra sont aussi de la partie participant à la volonté de rendre l’ensemble lisse comme un galet, mais pas sans relief toutefois et on remarquera l’attention portée aux volumes sur les ailes ou le hayon. Enfin, les aspects high tech ne sont pas oubliés via notamment le traitement des optiques. Ces dernières annoncent à l’avant un nouveau regard pour Citroën, très affuté, très anguleux, très « japonisant » aussi… et très acide.

Une transition toute trouvée pour pénétrer dans l’habitacle. La couleur dominante y étant le jaune ou pourrait s’y croire dans un citron ! Je n’invente d’ailleurs rien puisque la teinte est officiellement qualifiée de « jaune agrume ». Ça fait son petit effet d’autant qu’il ne s’agit pas d’un traditionnel cuir auquel on pourrait s’attendre mais d’une maille tissée avec un effet matelassé. Mais que les puristes se rassurent, du cuir il y en a bien dans cet intérieur sauf que ce n’est pas votre séant que vous poserez dessus mais vos chaussures, le sol étant en effet tapissé du susdit cuir. Pour le reste c’est un intérieur très lounge et très zen qui est proposé avec du bois à profusion, des lignes douces, beaucoup de légèreté et une grande simplicité puisque les boutons sont quasiment inexistants.

Clin d’œil appuyé au passé le volant est monobranche, même si ça ne saute pas aux yeux immédiatement. On remarquera également les molettes rotatives pour les commandes d’éclairage qui ne sont pas sans évoquer, entre autres, les BX ou CX. Mais pour le reste c’est un poste de pilotage très futuriste qui est proposé tout en reprenant un style finalement très proche de ce qui est déjà proposé sur un C4 Cactus. Les informations de conduite sont projetées sur une lame (pas sur le pare brise…) et un gigantesque écran de 19 pouces en format 16/3e s’étire du conducteur au passager. Cet écran est entièrement tactile et peut être utilisé en un seul bloc ou en le redécoupant par tiers via un multi-fenêtrage. C’est beau et ça renforce un objectif affirmé haut et fort pour cette berline : le confort !

Et le confort chez Citroën on en connait un rayon une suspension. Plus question naturellement de renouer complètement avec l’hydro mais l’occasion tout de même de mettre en avant un savoir faire maison traditionnel via la nouvelle technologie présentée il y a quelques semaines (des suspensions à butée hydraulique progressive) et garantissant selon Citroën : « un confort souverain purement « Citroën ». » La marque en profite pour mettre en avant un nouveau concept baptisé Citroën Advanced Comfort® incluant des notions plus globales de bien être, de calme, de luminosité ou encore de plénitude en plus du simple confort de roulement. Et pour compléter le tout, dans la même optique de confort et de futurisme, c’est sans surprise que cette CXPERIENCE adopte une motorisation hybride plug-in. Le système associe un bloc essence développant entre 150 et 200 ch et un moteur électrique de 80 kw offrant une autonomie tout électrique de 60 km. La puissance cumulée peut atteindre 300 ch et est gérée par une boîte automatique à 8 rapports positionnée de manière transversale afin de préserver l’espace.

Reste maintenant à savoir ce que ce concept préfigure : des éléments de style des futures Citroën sans aucun doute mais aussi peut-être une nouvelle grande berline chevronnée. A suivre.

Cette Citroën CXPERIENCE Concept sera à découvrir sur le stand Citroën au Mondial de Paris dès la fin du mois de septembre.

Découvrez la Citroën CXPERIENCE Concept en vidéo :

Via Citroën