Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

Citroën C4L : le repoudrage chinois

La Citroën C4L fait partie de ces voitures françaises inconnues dans l’Hexagone. Elle est proposée sur le marché russe, mais aussi brésilien (sous le nom de C4 Lounge), et chinois. C’est d’ailleurs dans l’Empire du Milieu qu’a été surpris une version restylée.

De l’autre côté de l’hémisphère nord, Citroën propose une version de sa C4 équipée d’une malle. Une tradition initiée dès l’arrivée de la marque dans le pays avec la ZX Fukang, entretenue avec la C-Elysée (une Fukang restylée), reconduite avec la C-Triomphe, et désormais incarnée par deux berlines : la C4L, et la C-Quatre (aussi appelée C4 Sedan). Il ne faut pas les confondre : bien que de base commune (plateforme PF2), elles ne partagent aucune pièce extérieure en commun. Avec la cousine de DS, la 5LS, ces berlines représentent trois versions tricorps différentes de nos C4 / DS 4 européennes bicorps.

La C4L, lancée en 2012, arborait déjà un design proche mais pas calqué sur la C4 française : calandre, pare-chocs et -bien-sûr- le 3/4 arrière différaient. Entre la C4L et la C4 Lounge sud-américaine, la caisse est la même mais pas la partie avant, puisque la Lounge reprend les diodes de la DS4 par exemple.

Avec la future C4L restylée, il faudra désormais compter sur un design plus proche du dernier concept-car de la marque, l’Aircross, avec un bandeau de chrome naissant dans les chevrons et se refermant dans les optiques. Les diodes affinent leur liseré, les feux arrière sont fumés, et de nombreux chromes parsèment ça et là la carrosserie.

La présentation de cette C4L doit être imminente, probablement pour le prochain salon de Pékin qui ouvrira ses portes dans moins d’une dizaine de jours. Elle sera exposée alors sur place avec la nouvelle grande berline de Citroën, la C6. De quoi permettre à Citroën d’exposer, sur son premier marché mondial, une gamme renouvelée. Mais la lutte avec la concurrence n’est pas égale : si Peugeot a lui aussi deux berlines tricorps (308 et 408) comme Buick (Excelle et  Excelle XT) ou DS une seule (5LS), Volkswagen en aligne pas moins de 6 ! (Lavida, Jetta, Santana, Sagitar, Bora, Lamando).