Le Nouvel Automobiliste
Chevrolet Corvette Stingray Convertible

Chevrolet Corvette C8 Stingray Convertible : ça décoiffe !

Alors que la première Chevrolet Corvette, sortie en 1953, n’était disponible qu’en cabriolet, les générations suivantes ont connu des déclinaisons fermées comme ouvertes. La nouvelle itération, la Corvette C8 ne déroge pas à la règle et est également offerte en cabriolet. Et contrairement à la tendance actuelle, c’est un toit rigide escamotable qui vient servir d’éventuel couvre-chef aux passagers. Voici la toute nouvelle Chevrolet Corvette Stingray Convertible

Corvette Stingray Convertible : un cabriolet de plus sur le marché !

Alors que le slogan de Citroën est « inspired by you », chez Chevrolet, ca serait plutôt : « inspired by aeronautics » a en croire le communiqué de presse de cette Corvette Stingray cabriolet.

Chevrolet annonce ainsi que la conception du toit permet de réduire la recirculation de l’air vers l’habitacle et garanti au véhicule un profil réussi, que le toit soit ouvert ou fermé. Le couvercle de coffre comporte, quant à lui, une lunette arrière à réglage électrique et une prise d’air pour le refroidissement du moteur central.

« Nous avons interpellé le monde en sortant la première Chevrolet Corvette à moteur central il y a quelques mois et maintenant, nous plaçons la barre encore plus haut avec le premier cabriolet Corvette à toit rigide jamais produit » déclare Brian Sweeney, vice-président de Chevrolet USA.

En effet, plutôt que de céder à la mode des toits en toile (voire à la mode du « pas de cabriolet du tout »…), Chevrolet a pris le parti de doter sa Corvette C8 d’un toit rigide escamotable. Et que l’on se rassure, Chevrolet précise que la capacité de chargement de la voiture permet encore de loger deux sacs de golf à l’arrière ainsi qu’en valise cabine et un sac d’ordinateur portable à l’avant.

Le toit en deux parties peut être actionné à des vitesses allant jusqu’à 48 km/h et se rétracte en 16 toutes petites secondes. Il est mû par six moteurs électriques — une première sur la Corvette — et fait appel à des encodeurs pour gagner en précision dans son contrôle.

La version standard comporte un toit de même couleur que la carrosserie tandis que les moulures et le toit en peinture Carbon Flash métallique sont proposés en option.

Vous avez aimé la mécanique du coupé, vous aimerez celle du cabriolet

Tout comme le coupé Stingray, le cabriolet est motorisé par le moteur « small block » V8 LT2 de 6,2L, qui présente la caractéristique d’être le seul V8 atmosphérique de son segment. Il développe 495 chevaux (369 kW) et 637 Nm de couple lorsqu’il est associé à l’échappement haute performance. Le bloc LT2 est associé à la première boîte à huit rapports à double embrayage de Chevrolet, associée aux palettes au volant. La production du nouveau coupé Corvette Stingray de Chevrolet débutera fin 2019 à l’usine d’assemblage de GM à Bowling Green pour le marché américain, le cabriolet suivra à la fin du premier trimestre 2020. Une version à conduite à droite du cabriolet sera proposé sur les marchés qui roulent du « mauvais » côté mais aucune date

Source : Chevrolet Europe