Le Nouvel Automobiliste
Le Nouvel Automobiliste

Caterham Seven Sprint à Goodwood Revival : Pour le simple plaisir de la conduite

A l’occasion de Goodwood Revival 2017, sorte de Festival of Speed en mode « old school », Caterham compte présenter une Seven très spéciale, anticipant notamment sur les 60 ans de cette voiture mythique qui lui sert de base : la Lotus Super Seven de 1956.

caterham-sprint-60-goodwood-revival-6

La Caterham Seven possède déjà une côte d’amour très importante grâce à ses propriétaires, pistards ou non, qui lui fient une fidélité sans failles, malgré près de 60 ans d’existence. Ces mêmes 60 ans d’existence s’apprêteront à être fêtés comme il se doit lors de ce week end festif dédié au années apssées, avec cette série limitée au style délibérément rétro et au charme so british.

Parée d’un vert pastel, la Caterham 165 qui lui sert de base, a été « vieillie » dans son aspect général, comme en atteste les nombreux détails rappelant son ancêtre née en 1956. On découvre ainsi un logo « Seven Sprint » en relief dans une typo ancienne, des enjoliveurs chromés fixés sur des jantes en tôle à trous de couleur beige, une calandre grillagée couleur carrosserie, des garde-boue au dessin rappelant ceux des Seven Serie 2 des années 1960 à 1968 (les ailes longues ont existé de 1960 à 1973 avec les Serie 2,3 et 4), une plaque rivetée et numérotée sur le tableau de bord, ou encore des feux arrières minimalistes « old school ». Les amateurs auront le choix entre 6 coloris de carrosserie qui était au catalogue en 1966 et 1967. La Seven Sprint pourra ainsi porter une livrée choisie parmi les teintes ci dessous :

Cream / Mellow Yellow / Regency Red / Camberwick Green / British Racing Green / Misty Blue

A l’intérieur, le retour vers le passé continue, avec un superbe volant en bois Motolita, une sellerie cuir rouge avec l’ancien logo « Caterham » embossé sur le haut du dossier de siège, des commandes à bouton-poussoir, ou encore des compteurs chromés un peu à la façon de ce que proposait il y a quelques décennies le fabricant britannique Smiths.

Sous le capot, on retrouve un moteur d’origine Suzuki qui cube 660 cm3 turbocompressé et développant quelques 80 chevaux qui sont suffisant pour emmener un poids total de… 490 kg ! Oui, même avec une si faible puissance, le rapport poids/puissance compense largement les performances brutes du véhicule : le 0 à 100 km/h est réalisé en 6.9 secondes, tout de même ! La Seven 165 est et reste la petite voiture plaisir par excellence qui sait se dispenser de 500 ch et d’une armée de béquilles électroniques pour donner le sourire et procurer du plaisir à ses passagers.

seven-165-le-moteur_emeric

Cette Caterham Seven Sprint se veut ouvertement rétro se destine à ceux qui veulent retrouver le simple plaisir de la conduite, pas celui de la valorisation du statut social grâce à une grosse auto. Elle sera présentée ce vendredi au fameux festival automobile anglais et sera par la suite diffusée à 60 exemplaires sur les marchés anglais et européens. Pour l’instant il n’y a aucune information n’a concernant son tarif français mais sachez que de l’autre coté de la Manche elle est facturée depuis ce jours 27,995£. C’est certes cher mais avec un bon blouson, des gants à troutrous, un foulard, la Seven Sprint s’annonce comme la compagne parfaite des balades automnales sur les petites routes de campagne à la recherche du bon spot pour des photos ou du petit resto’ que l’on fera découvrir aux amis ! Le plaisir automobile c’est aussi ça et pas seulement la frime…

Via Caterham.